Non classé

Je ne serai plus jamais enceinte (et ça me rend nostalgique)

J’ai bientôt 42 ans. Ni vieille ni jeune. Ou plutôt si, vieille pour les moins de 20 ans et jeune pour les plus de 60 ans. Un âge entre deux. Un flottement. Une parenthèse. J’ai 4 enfants de presque 16 ans jusque 4 ans. J’ai adoré être enceinte. J’ai adoré les porter au sens propre comme figuré, et au sens figuré ce n’est pas fini. J’ai eu des grossesses assez chouettes malgré des nausées au début. Enceinte, je me suis sentie invincible. J’ai eu 4 accouchements parfaits. J’ai eu 10 ans de nuits pourries. J’ai aimé les premiers pas, les premiers mots, les premiers rires, les premières questions. J’ai presque 42 ans et tout cela, je peux le dire avec certitude, est derrière moi. Je ne serai plus jamais enceinte. Je n’accoucherai plus jamais. Je n’aurai plus jamais cette folle … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Non, un bébé qui « fait ses nuits » ne dort pas.

Donc une fois l’enfant évacué de sa planque, on s’attend à ne connaître « que du bonheur ». C’était sans compter sur les nuits. Non « dormir comme un bébé » ne signifie pas dormir à poings (et œil) fermés pendant 12 heures non-stop. Cette expression veut tout simplement dire : avoir une nuit hachée, pourrie et mortelle. Moi qui viens d’une famille au sang de marmotte, j’ai enfanté 4 hiboux. J’ai bien tenté des méthodes lues ici et là pour les convaincre qu’à 3 h 23 du matin, il n’est franchement pas raisonnable d’être éveillé, mais ils n’ont jamais rien pigé. Et ça a duré 2 à 3 ans comme ça. Le bébé ne parle pas décidément le même langage que nous. Nous (adultes de l’espèce humaine) aimons dormir, et dès que l’occasion se présente et qu’un oreiller nous tend les bras, nous plongeons. … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

8 points communs entre un ado et un bébé

Et voilà, j’ai deux ados de presque 14 et 16 ans chez moi. Ils étaient si petits hier, et voilà que… mais ne nous égarons pas. Plus ils grandissent, plus ils ont les signes de leur prime enfance qui revient. Je m’explique. 1/ C’est un affreux bordel dans leurs chambres. Comme un enfant de 18 mois qui balance tout partout, un ado de 15 ans balance tout partout, et il n’est pas rare de retrouver une chaussette dans le tiroir réservé aux livres d’école, ou une part de pizza sous le lit. 2/ Ça parle par bruits : pas de phrases. Comme le bébé, l’ado émet des sons dont on ne comprend rien, et qu’il nous faut déchiffrer, non sans difficultés. 3/ Ça ne veut pas prendre son bain : souvent les bébés ont pas super envie de prendre le … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Ces 10 gestes qu’on apprend en devenant parent

Outre le bouleversement d’amour, de stress et d’organisation que ton bébé a apporté dans ta vie, il y a des gestes physiques étranges qui te sont apparus. Des gestes dont tu ignorais jusqu’à l’existence, et qui semblent totalement bizarres à quiconque n’a pas d’enfant. 1/ Soulever ton bébé pour sentir sa couche à travers son body, car tu soupçonnes qu’il a fait la grosse commission. 2/ Ramasser la tétine tombée dans le sable, la mettre dans ta bouche pour la nettoyer avec ta salive, et la remettre dans la bouche de bébé. 3/ Bercer ton Caddie au supermarché quand tu fais les courses toute seule, par habitude de faire ce geste avec la poussette. 4/ Te greffer le Baby Talk au poignet et bondir à la façon Rocky (The eye of the mooooooother) dès que ton enfant tousse. 5/ Maîtriser le pliage … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les 18 idées reçues sur les enfants (qui me saoulent)

Quand tu es mère (ou père) on te balance plein de conseils foireux, plein d’idées reçues incongrues, plein de suggestions bizarres. Petit florilège. 1/ Si tu manges piquant pendant ta grossesse ton bébé ne fera jamais ses nuits. 2/ Si tu lui donnes la tétine, t’es foutue. FOUTUE. 3/ Si tu commences à lui donner des bonbons, c’est un obèse que tu feras. Voire un monstre. 4/ Si tu sors le soir en le laissant à une baby-sitter, il ne s’en remettra JAMAIS. 5/ Si tu lui donnes l’habitude d’avoir un doudou, il ne coupera jamais le cordon avec sa mère. Et tu en feras un Tanguy. 6/ Si tu ne l’allaites pas, t’es une super mauvaise mère. 7/ Si tu l’allaites, tu te mets en situation d’oubli par rapport à ta féminité. T’es une mauvaise femme. 8/ Si tu … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Dis maman, c’est quoi une émotion ? 10 façons de lui expliquer

Les enfants découvrent parfois leurs émotions avec joie, surprise, dégoût. Je me souviens de mon fils aîné tombant « amoureux » pour la première fois vers 5 ans. Lorsqu’il quitta sa classe et la petite amoureuse, il se mit à pleurer, ne comprenant pas trop pourquoi. Je me souviens aussi que lorsque notre chien est mort, un de mes fils était en colère et triste à la fois, et cela lui arrivait pour la première fois. Je vois jour après jour dans leurs disputes, leurs réconciliations, leurs sautes d’humeur, toutes les émotions qui passent par eux. Il est important de leur parler de ce qu’ils ressentent, de leur expliquer. 1/ En leur décrivant toutes les émotions qui existent, et en leur donnant à chacune une couleur. Ainsi lorsqu’ils seront énervés, ils pourront dire « je me sens rouge » ou triste « je me sens … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

A-t-on le droit d’avoir un enfant « préféré » ?

Que les choses soient claires : cette question va soulever des débats. Ce n’est pas politiquement correct de se le demander, et pourtant, cette question n’est pas du tout un souci pour les enfants. En effet, de ce que je vois chez moi et autour de moi, beaucoup d’enfants de familles de plus de 2 enfants (forcément) désirent être le préféré. Certains enfants le disent carrément et pourquoi pas, d’autres le rêvent secrètement. « Tu m’aimes plus », « je suis né avant, donc je te connais depuis plus longtemps, donc tu m’aimes plus », « je suis plus mignon hein que X », « la vie est plus simple avec moi hein maman ». Ce genre de phrases qui ne sont pas graves à mon sens. Il s’agit pour l’enfant de trouver sa place et d’être rassuré quant à … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Parents : va-t-on survivre à ce 3e confinement ? (spoiler : oui)

En mars 2020, quand le confinement Numéro 1 est arrivé, on a cru qu’on ne tiendrait pas 3 jours. Plusieurs semaines d’école à la maison, de télétravail, de pain fait maison, de PQ jusqu’au plafond, mais aussi de coups de blues, de cris, d’angoisses… mais on a survécu. Pas forcément bien, pas forcément dans la joie, mais on a réussi. Car avec parfois 1, 2, 5, 6 enfants, avec parfois du boulot, avec la cuisine, le ménage et l’école du niveau CP à la terminale en passant par le CE1 ou le CM1, c’était pas gagné, mais on a réussi ! Au confinement n°2, on était tout de même moins inquiets car… les enfants allaient à l’école. On a râlé, car on se serait bien fait un resto pour l’anniv de notre meilleur pote, et on serait bien allés faire du … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Eduquer nos fils

En ce moment, depuis 2 ans en fait, depuis #metoo, les langues se délient. Les femmes parlent. Et c’est tant mieux. Je dis ça en tant que femme, en tant que mère d’une fille, en tant que mère de 3 garçons. Une main au fesses, une jupe qu’on soulève, la promesse d’un job contre une nuit, un baiser volé et non accepté dans le coup, un « t’es bonne » par-ci par-là, un  » si t’as eu le job c’est parce que t’es sexy », un “j’te coince dans l’ascenseur”, un « si tu veux le job, va falloir faire un effort » avec un regard appuyé sur les seins. Et puis comme excuse parfois, souvent, trop souvent un « mais on rigolait », « elle était consentante », « elle a pas dit non hein », « elle n’avait qu’à pas porter de jupe si courte ». Et toujours la même sidération … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Un an

Au début, comme pour un bébé, on a compté le confinement en jour. On trouvait ça chiant mais pas si dramatique. 8 jours plus tard, nuits pénibles, trouble et stress. Comme quand on a un nourrisson. Puis, on a compté en semaines. On a réorganisé nos vies. Comme pour un nourrisson. Et puis les semaines sont devenues des mois. Comme pour un bébé. On s’est repliés sur nous, on a vécu en vase clos, on a vu moins de monde, comme quand on vient d’accoucher. Puis on a eu des bons moments, des Zoom rigolos, on a innové, on a essayé de faire cuire du pain, de faire du yoga tout en travaillant. Parfois on en a eu marre, puis la minute d’après on était euphoriques. On est sortis un peu mais bien couverts, comme un jeune bébé qu’on veut … Continuer la lecture

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire