10 points communs entre avoir un bébé d’un an et un ado

Hier soir en me couchant, en ayant discuté avec mon ado de 13 ans, en ayant bordé mon fils de 18 mois, en me posant ensuite dans le canapé, je me suis dit qu’en fait ces deux-là étaient pareils. D’ailleurs ils s’adorent. Hasard ? Je ne crois pas.

En effet, ayant à demeure un presque ado de 13 ans et un bébé de 18 mois, je me dis que c’est pas si différent…

1/ On ne comprend rien à ce qu’ils disent : mon bébé dit « maman », « papa » et prononce des mots dont lui seul sait ce qu’ils signifient. Mon ado pareil : il baragouine et on ne pige RIEN.

2/ Ils n’aiment pas aller se coucher : aller au lit est une sorte de supplice. Pour les deux. Angoisse de la séparation pour l’un et angoisse de louper un truc pour l’autre.

3/ Ils dansent de façon chelou : l’un agite son petit corps et fait rire tout le monde, l’autre a du mal à bouger le petit doigt et ressemble à Carlton du Prince de Bel Air.

4/ Ils mangent avec leurs doigts et kiffent : un bébé c’est bien connu aime manger avec ses mains, c’est plus cool, c’est meilleur évidemment. Un ado, s’il pouvait passer sa vie à manger des hamburgers et des frites avec ses doigts de pied, il le ferait.

5/ Ça sent la chacal mort dans leur chambre : l’un parce que sa couche est pleine, l’autre parce que c’est l’odeur des ados garçons.

6/ C’est le bordel dans leur chambre : l’un parce qu’il joue avec tout et n’importe quoi et ne sait pas encore ranger. L’autre parce que ranger lui arracherait les yeux et qu’il n’en voit pas l’intérêt.

7/ Ils ne tiennent pas en place :  l’un parce qu’il est trop petit. L’autre parce qu’il est trop ado. Un dîner de famille avec les 2 sans bouger est d’un compliqué !!

8/Ils ont un rapport étrange avec le bain : l’un pourrait y passer sa vie à jouer avec des jouets. L’autre pourrait passer sa vie à ne pas y aller.

9/ Ils veulent des jouets, pas des livres : bah oui quoi, c’est mieux un jouet qui fait du bruit pour l’un et une Playstation pour l’autre (OK je schématise, les livres c’est une belle idée).

10/ Ils ont besoin d’amour : évidemment. Il n’y a pas d’âge pour ça.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Marre des mamans qui me disent qu’elles sont “occupées” quand je leur demande comment elles vont

En fait (ne jamais commencer ses phrases par “en fait” a dit la maîtresse de mon fils). Oui mais bon. En fait, j’ai remarqué que souvent quand on demande à quelqu’un, encore plus à une maman, comment elle va, elle répond souvent par la plainte « ohhh je sui SI occupée ». Ok, mais ça ne me dit comment tu vas en fait. (en fin de phrase on peut dire “en fait”. De rien).

On est toutes et tous occupés. On a toutes des métiers ou des choses à gérer à la maison, on a toutes des gamins qui ne font par leurs nuits, qui ont la varicelle, un devoir de maths à faire, une jambe cassée, une varicelle la veille de partir au ski. On a toutes à gérer les repas des enfants, les copines qui se font larguer, les parents qui vieillissent, les fins de mois à boucler. On a tous peur des nouvelles, des infos catastrophiques. On a  toutes peur de choper une sale maladie. On a toutes le devoir d’être des mamans, des femmes, des amies, des salariés, des Pères Noël, des médecins. On a toutes la réunion parents-profs, le spectacle de danse, le lit à faire, la vaisselle à vider, le chien qui perd ses poils (à moins que ce ne soit le mari), la relance EDF à payer, la cantine à régler.

On a toutes des cernes, des cheveux qui blanchissent, mais aussi de l’amour à donner, des câlins à offrir, des joies.

On a toutes mille choses dans notre sac à main, dans notre tête, dans notre cœur.

Alors, s’il te plaît, quand je te demande comment tu vas, ne me réponds pas que tu es sous l’eau… Je veux savoir comment tu vas, comment va ta tête, ton cœur. Je ne te demande pas un partage d’agenda.

PS : je sais pas vous mais moi je suis débordée 😉

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

10 phrases que les parents disent le matin

Driiiiiiiiing ou Ouiiiiiiiiiin, faite vos jeux chers parents. Chaque matin (parfois même la nuit) il nous faut nous réveiller m^me quand y’a pas boulot. Et voilà ce qu’on entend dire ici et là, chez vous, chez nous…

1/ Non chpeux pas me lever, je suis naze.

2/ Tain…Il a 18 mois et il est pas foutu de se faire son petit dej tout seul…?

3/ Vas -y TOI.

4/ En semaine je suis obligé(e) de les réveiller et là, pile le dimanche, ils sont debout à 6h12. J’en ai marre.

5/ Alors qu’il est 7h30 : Non poussin rendors toi c’est encore la nuit.

6/ Dans une prochaine vie je prends un chien, au moins ça dort le matin.

7/ Bon les enfants il est 7h56, le réveil a pas sonné, vous vous MAGNEZ, on part à 8h11.

8/ OUI je t’amène à l’école en pyjama. ET ALORS ?

9/ Au moment de partir : Donc tu as oublié de mettre ta culotte ? Et donc tu me le dis au moment de partir ? Bah tu sais quoi, c’est pas grave, on y va, on est en retard.

10/ Ce soir je me couche à 21H.

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Comme il est plus facile de choisir le prénom de son chien/chat que celui de son bébé

Il y a quelques jours, des parents français habitant du côté de Brive ont décidé de prénommer leur nouveau-né « Griezmann Mbappé » comme les célèbres peintres.

La justice est sur le coup car, faut pas déconner avec les nouveau-nés. Imaginez la vie de ce gamin qui a la double et lourde charge de porter en prénom non pas un, mais deux noms de famille de joueurs de foot. Pour peu que son nom de famille soit Zidane, il est mal.

On a le droit d’être fan de qui on veut, mais de là à faire ça, quoi…

Alors voilà, j’en viens à mon sujet : pourquoi ne pas nommer son chien comme on veut avec un prénom farfelu, et laisser aux enfants la possibilité de porter des prénoms d’humains.

Mon dernier chien (paix à son âme) s’appelait ULK. Jamais je n’aurais pu donner ce prénom à l’un de mes fils, bien qu’ils soient forts et parfois verts lorsque le couscous est périmé, mais je leur ai laissé des prénoms qui en sont.

J’en viens à mon deuxième point : pourquoi donner des vrais prénoms à des animaux ? On peut justement s’éclater, faire ce que l’on veut, les nommer Tarte au citron, Michelin ou Nutella, alors pourquoi diable appeler son chien Jessica ? Et je ne dis pas ça parce que mon prénom est Jessica. Enfin si, un peu. Il y a dans mon quartier un chien qui se nomme comme moi. Imaginez un peu le trouble. Lorsque son maître (pas le mien, je n’ai ni Dieu ni maître) crie JESSICCCAAAAAAA, moi je me retourne forcément et j’imagine plein de trucs. Je suis affolée, curieuse, je cours et pouf, je me retrouve avec une chihuahua de 250 grammes qui, du haut de sa hauteur, me toise d’un air de dire « t’as vraiment cru que t’étais la seule Jessica du tiéquar ? ».

Idem, mon dernier enfant s’appelle MAX. Je vous laisse imaginer… La moitié des chiens s’appellent comme lui. Lorsque je suis dans la rue avec lui et mon chien tout neuf, Newton, qu’on me demande son prénom, que je réponds MAX, les gens croient que je parle du chien et ajoutent « et le petit garçon il s’appelle comment ? » . Malaise.

Bref, donnons des prénoms de chiens aux chiens et d’humains aux humains.

AMEN.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

10 choses que j’aimerais que mon bébé d’un an sache déjà faire

A chaque âge ses plaisirs certes, mais parfois, il faut bien l’avouer, on aimerait qu’ils sachent déjà faire ci ou ça.

Ne me jugez pas, hein. je suis sûre que vous avez déjà pensé à propos de votre bébé d’un an :

1/ Comme j’aimerais qu’il dorme 12 (VRAIES) heures d’affilée.

2/ Comme j’aimerais qu’il sache manger tout seul.

3/ Comme j’aimerais qu’il prenne son bain tout seul.

4/ Comme j’aimerais qu’il soit déjà propre et que je ne doive plus changer de couches.

5/ Comme j’aimerais qu’il sache déjà parler afin de comprendre ces cris aigus qu’il pousse à longueur de journée.

6/ Comme j’aimerais qu’il marche, qu’il coure !

7/ Comme j’aimerais qu’il puisse me dire pourquoi parfois il pleure.

8/ Comme j’aimerais qu’il saute la sieste et que ça ne me bloque plus parfois chez moi.

9/Comme j’aimerais qu’il mange tout comme nous, avec nous.

10/ Mais en fait comme j’aimerais qu’il reste si petit que je puisse le prendre toujours dans mes bras (oui je sais je dis tout et son contraire. Je suis une maman, quoi.)

 

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Au secours je suis une maman vintage ! La preuve par 8.

Voilà on y est. Enfin j’y suis. Dans quelques petits mois j’aurai 40 ans et même si je le vis super bien (mais puisque je te dis QUE JE LE VIS BIEN), je constate que nous ne sommes plus du tout pareils les enfants et moi. Sans doute comme lorsqu’à la génération précédente nos parents essayaient de mettre un CD sur un tourne-disques. Sans doute…

Bref alors que le temps file et moi avec, mes enfants grandissent (moi je ne grandis plus, je me bonnifie comme le vin), je constate que je suis trèèèèès vieille. Vaguement à l’ouest, un peu en dehors du truc de jeunes. Bref, je suis (ringarde) vintage.

1/ Quand je me rends compte que mes enfants sont plus modernes que moi : ils comprennent tout, ils savent presque coder, ils savent réparer un téléphone. Et moi je suis LARGUEE !

2/ Quand ils parlent un langage que je ne comprends pas. « Y’a R » pour dire « y’a rien » ou autres bolosse. Suis larguée!

3/ Quand ils courent plus vite que moi : bah voilà. J’ai 40 ans et le poids des années et des moelleux au chocolat pèsent lourd sur moi. Eux font de la trottinette comme des dieux, moi pas.

4/ Quand j’explique que je n’avais pas de portable : bah non. J’ai vaguement eu le bi-bop et le Tatoo, mais le portable c’est nouveau. Comment on faisait avant me demandent-ils ? Bah on avait la paix!

5/  Quand leur potes me vouvoient : et que moi je dis « mais noooon dis-moi TU » et que malgré ça le copain continue de me vouvoyer. J’ai 102 ans.

6/ Quand je suis plus vieille que la maîtresse de maternelle : pfffffff elle a 25 ans. Pas moi.

7/ Quand je réalise que je vais bientôt être grand-mère : si ça se trouve dans 12 ans je suis mamie. HELP.

8/ Quand ils savent gérer le GPS mieux que moi : j’ai encore-limite-la carte Michelin en main, et eux pouf paf pif, ils parlent avec le GPS et me guident sur la route.

Pas vieille, VINTAGE !

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Quand ils ne veulent pas se coucher

Chaque parent le sait : coucher d’un enfant de moins de 24 ans en un temps record de 3 minutes est compliqué.

Souvent l’enfant râle. Souvent l’enfant a curieusement mal au ventre. Pile au moment de se coucher.

Souvent l’enfant a envie d’un bisou, d’un câlin, d’une histoire. Souvent l’enfant a soudainement envie de savoir qui du mégalodon ou du triceratops est le plus fort.

Souvent l’enfant, plus grand, a envie de réviser son interro qu’il avait COMPLETEMENT oubliée.

Souvent l’enfant a envie de se mettre dans le lit de ses parents.

Souvent l’enfant pique une crise de nerfs.

Souvent l’enfant ne trouve pas son doudou.

Souvent l’enfant se demande pourquoi donc il faut se coucher alors que le soleil est encore là.

Souvent lorsque fratrie il y a, le petit ne comprend pas pourquoi le grand se couche plus tard et ajoute « ça se fait pas. »

Coucher un ou plusieurs enfants est un véritable tour de force. Pire qu’un match de boxe avec Mike Tyson. Pire qu’une négociation avec Poutine.

Je ne vais pas vous rassurer : non ça ne passe pas avec le temps. Non avec le temps l’enfant va grandir, va vouloir se coucher plus tard, va vouloir regarder un peu la télé, garder un peu son portable sous sa couette, ne voudra plus lire. Mais ça va, on tient bon t sur les conseils de Mike Tyson et de Poutine : on ne se laisse pas abattre.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 raisons pour lesquelles j’ai du mal à rappeler depuis que je suis maman

Ceci est un plaidoyer pour moi-même.

Depuis que je suis maman, j’avoue que je ne réponds pas toujours au téléphone, que je mets parfois 2 semaines à rappeler les gens, que je ne suis pas attentive à la conversation que je mène.

Voilà pourquoi.

1/ T’as déjà essayé d’avoir une conversation téléphonique à 19h12 juste au moment où tu dois donner à manger à 4 enfants affamés et bavards ?

2/ T’as déjà essayé de papoter avec ta mère qui te raconte sa laïfe dans le menu détails alors que tu changes une couche ?

3/ T’as déjà été à l’écoute de ta meilleure amie qui vient de rompre pendant qu’un nain hurle « maman viens m’essuyer j’ai fait cacaaaaaaa » ?

4/ T’as déjà essayé de reprendre des mains de ton enfant de 18 mois ton smartphone plein de bave et qui donc ne marche plus ?

5/ T’as déjà essayé de taper la touche 1 pour payer ta facture d’électricité et de rentrer ton code de Carte Bleue alors que tu ne sais même plus quel âge ont les 4 mômes qui te font face ?

6/ T’as déjà essayé de parler vers 23H à ta pote tout en donnant le biberon ou le sein à bébé ?

7/ T’as déjà essayé de trouver du temps entre les enfants, les repas, le boulot, les machines, le repassage pour papoter avec une copine ?

8/ T’as déjà essayé de mener une conversation en voiture avec l’oreillette quand tes enfants chantent « Ah qu’est ce qu’on est serrées au fond de cette boite chantent les sardines, chantent les sardines » à tue-tête ?

9/ T’as déjà essayé de rappeler pour de vrai ton pote dans la demi-heure comme tu l’avais promis « ch’te jure, je couche les enfants, ch’te rappelle promiiiiis » ?

10/ T’as déjà essayé de t’enfermer dans les toilettes en pensant que ENFIN ce serait THE place pour téléphoner sans être dérangée lorsque derrière toi, caché derrière des rouleaux de PQ, tu as vu ton bébé de 18 mois en train de se laver les dents avec le balai brosse ?

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

La vieille conne

Depuis le rentrée scolaire, mes 4 enfants ont tous été malades. Fatigue, Ya plus de saisons, enfants fragiles. Ce que tu veux mais le fait est qu’on a enchaîné les gastros, otites et autres joies.

Mon dernier a été malade il y a 15 jours, et hop encore cette semaine. Je suis comme toutes les mamans, je soigne les 39-40 de fièvre, je vois un médecin, je le prends dans les bras car il n’a que 17 mois. Et j’aimerais prendre sa douleur.

J’habite dans un immeuble parisien où les murs sont fins et les parquets grincent.

Lorsque bébé pleure ça me réveille et je bondis telle une lionne pour le prendre contre moi, afin de le rassurer et de ne pas réveiller les autres membres de la famille.

Souvent je me rendors avec lui sur moi, contre moi ou même dans son lit à barreaux (donc j’ai eu un torticolis mais passons…)

J’en viens à mon histoire : hier midi je croise ma vieille voisine du dessous. Elle ne m’est pas très sympathique car elle pense que nous devrions mettre de la moquette pour atténuer les bruits des pas de nos enfants sur sa tête. Bref.

C’était déjà mal engagé entre nous donc mais elle a clos toute possibilité d’amitié hier, en me disant « mais votre bébé qui pleure la nuit, c’est pas normal. »

Moi, polie « Bah il est malade, il est petit, lorsqu’il pleure je fais tout pour ne pas déranger mais vous savez c’est un bébé. »

Elle, conne : « Ah mais oui mais moi ça me réveille. Vous êtes sûre que tout va bien chez vous ? »

Moi, vénère : « En fait non, vous savez quoi, je mets mon réveil à 4 heures du matin pour taper mon enfant. La nuit c’est mieux. »

Elle, offusquée : « Quoi ? Mais vous plaisantez ? »

Moi, vénère bis : « Oui évidemment. Mais vous savez quoi, ça n’amuse personne, lui le premier, de crier à 4 heures du matin. »

Elle, conne bis : « Très bien, au revoir. »

Voilà donc une voisine parisienne. Conne.

 

 

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Avoir 40 ans c’est un peu rentrer en adolescence, non ? (siiiii)

A l’aube de mes 40 ans, je suis non seulement la maman d’enfants « petits » mais aussi de 2 enfants qui vont pas tarder à entrer en adolescence, un peu comme on entre en religion.

Celui de 13 ans a déjà un pied dedans, celle de 11 ans pas encore (enfin si un orteil ou deux).

Là je me dis que ça va changer leur vie, qu’il vont passer dans la phase 2 de l’enfance, et puis je me dis « mais tiens, tiens, comme moi en fait ». 40 ans c’est la phase 2 de l’âge adulte, non ? Donc je suis une ado (héhé) et je vais vous montrer pourquoi.

1/ Je me pose des tonnes de questions que je ne me posais pas il y a dix ans, du genre « est-ce mon job me plaît ? », « est-ce que je peux compter sur mes amies ? », « est-ce que j’ai le droit de dire vraiment ce que je pense ? ». Un ado aussi.

2/ Je me trouve des nouvelles passions : et si je reprenais la danse, le théâtre, l’escalade ? Un ado aussi se trouve de nouvelles passions : la console, le téléphone, la console, le téléphone.

3/ Je porte des jeans skinny et je me demande pourquoi je porte ça parce que bon faut dire ce qui est : c’est moche. Un ado pareil.

4/ Je me demande pourquoi diable les gens courent dans les bois pour se muscler. Autant vous dire que les ados aussi se posent la question et la terminent en général par un « sont chelou les gens ».

5/ Je porte des baskets, des jeans, et je ne veux pas porter autre chose. Eux aussi.

6/ Parfois je me cache pour fumer une clope pour pas me faire choper par mes ados, qui eux-mêmes un jour feront sans doute la même chose (pas tout de suite hein).

7/ J’ai des conversations profondes avec ma mère sur le sens de la vie, le couple, les amis, le futur. Comme une ado.

8/ Je console les copines qui divorcent autour d’un verre de rosé. Les ados consolent leur copains/ines qui se font larguer autour d’une grenadine.

9/ J’ai envie d’utiliser mon temps libre pour donner aux autres, faire de l’associatif toussa, chose que je n’avais pas trop le temps de faire vers 30 ans. Eux aussi.

10/ J’écoute Maître Gimms, parfois, pas souvent, ne me jugez pas, et je danse sans penser à rien. Eux aussi.

Conclusion : je suis une ado.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire