Corona : 10 points communs entre mes enfants et mon collègue relou

Avec le corona, je suis obligée de vivre H24 avec eux, mes enfants.

Ils sont là où que j’aille et je dois continuer de travailler avec eux à côté. En fait plus les jours passent, plus je réalise que mes enfants sont un peu comme le collègue relou de l’open space.

1/ Ils me demandent tout le temps un truc (un gâteau, un stylo), comme le collègue à qui il manque toujours un bloc-note ou un euro.

2/ Ils me suivent à la pause café. Je veux une pause pour être seule. Et ils arrivent. Comme le collègue relou qui croit qu’il est ton pote et te suit à la machine à café.

3/ Ils se mêlent des mes conversations. Je suis au téléphone avec quelqu’un et là y’a toujours un gosse qui a son avis à donner. Comme le collègue relou qui se mêle de tout.

4/ Ils surveillent ce que je fais. Si je regarde Facebook sur mon ordi ils vont me dire « mamaaaaaan, arrête ». Comme le collègue relou qui est capable de dénoncer si tu vas sur Insta.

5/ Ils me demandent de faire le job à leur place. »steuplé maman, la maîtresse elle verra pas que c’est toi ». Comme le collègue relou qui a pas eu le temps de finir sa présentation et qui te demande un coup de main.

6/ Ils parlent sans cesse de trucs pas forcément intéressants, genre l’attaque des Pokémon. Comme le collègue relou qui te raconte sa soirée de la veille alors que tu t’en fiches.

7/ Ils refusent de ranger leur bureau. Comme le collègue relou qui quitte l’open space en laissant le bordel. Et c’est qui qui range ? C’est toi.

8/ Ils mettent des miettes partout. Oui parce que pendant leurs devoirs ils mettent des gâteaux partout, comme le collègue relou qui mange un Balisto car c’est sa vraie nature et qui en fiche partout.

9/ Ils ont un avis sur la politique, le corona, la gestion de la crise, la chloroquine. Comme le collègue relou qui y connaît rien mais sait tout.

10/ Ils veulent des bons points alors qu’ils fichent rien. Comme le collègue relou qui veut une prime alors que bon…

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

10 choses que je découvre sur mes enfants depuis le confinement

 

Ça ne fait même pas trois semaines, mais 3 semaines H24 c’est comme 2 ans avec l’école, non ?

Je n’ai jamais autant vu mes enfants que ces derniers jours. Habituellement il y a l’école, il y a les copains, les sorties au musée, au cinoche. Mais là c’est tout le temps. TOUT LE TEMPS. (idem pour mon mari hein)

Je découvre ainsi que

1/ Mon fils aîné ne sait pas DU TOUT ranger sa chambre/faire son lit/vider la poubelle.

2/ Ma fille est la meilleure pâtissière du monde. A raison de un gâteau par jour (et un kilo pour moi), elle fait des recette dingues.

3/ Mon dernier n’est pas patient du tout et chante “Petit Papa Noël” à longueur de journée.

4/ Mon 3e est un paresseux et ne veut pas faire ses devoirs.

5/ Les 4 ont un goût prononcé, mais vraiment prononcé pour les disputes H24.

6/ Ils adorent regarder la télé, encore plus que ce que je pensais.

7/ Ils s’aiment à la folie tous les 4 et kiffent dormir tous ensemble, ça les rassure je crois.

8/ Ils sont inquiets et prennent bien la mesure des choses, que ce soit celui de 15 ans ou celui de 3 ans.

9/ Ils sont bruyants. Mais genre HYPER bruyants.

10/ Ils sont ma source de réconfort.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Stop à la pression scolaire quand on se confine !

J’admire les professeurs de mes 3 enfants scolarisés (3e, 5e et CP), qui depuis le début du confinement, ne cessent de leur envoyer des devoirs, de faire des visioconférences, prennent des nouvelles et sont vraiment bienveillants.

Je vois ici et là sur les réseaux, ou dans mes amis, des parents devenir presque fous avec les devoirs. J’ai même lu le message d’une maman d’un enfant de moyenne section à qui la maîtresse donne 5 heures de « devoirs » par jour.

On est dans une situation inédite, exceptionnelle et difficile à vivre. On a peur, on a du boulot ou au contraire on l’a perdu, on tremble pour ceux qu’on aime, on est perdus. Oui c’est ça : perdus. On veut bien faire, mais comment bien faire ? Faut-il les faire bosser ? Beaucoup ? Un peu ? Passionnément ?

Quand on a plusieurs enfants d’âges différents c’est vraiment un casse tête. Chez nous c’est cool car les deux grands se gèrent, mais pendant que monsieur CP apprend encore à lire, il faut gérer monsieur presque 3 ans. Et puis, il faut tout de même aider et vérifier les devoirs des grands. Et puis il faut aussi bosser, nous les grands. Et puis il faut aussi faire les machines, les repas, le ménage, organiser la vie de nos parents parfois hospitalisés.

Tout ça est anxiogène pour nous et donc pour nos enfants qui voient bien que la situation est affreusement compliquée. Ils nous voient pleurer, craquer, hurler.

Alors voilà, je ne suis personne pour dire ça, mais : lâchons les un peu. Est-ce grave s’ils ne travaillent pas 5 heures par jour ? NON.

Est-ce grave si durant cette période affreuse, ils regardent un film ou deux ? NON.

Est-ce grave si les devoirs sont faits un peu en retard parce que ce jour-là, ils avaient juste envie de dormir/glander/lire/regarder un film ? NON.

Je pense que tout le monde pourra le comprendre. J’admire les profs vraiment, j’admire les parents vraiment, mais au milieu de tout cela il y a les enfants, leur santé mentale.

Ils ne rentreront pas à l’ENA l’an prochain ? Pas grave.

Prenez soin de vous, d’eux et ne vous inquiétez pas !

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Confinement : 20 choses qu’on va enfin pouvoir faire avec ses kids

A défaut des câlins (mission quasi impossible de ne pas en faire) et puisque vraisemblablement ça va durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois, on va en profiter pour ceux qui peuvent, pour faire des tas de trucs avec nos enfants. Tu sais ces trucs qu’on remet toujours au lendemain. Sauf que le lendemain est remis au lendemain, etc. Aujourd’hui c’est LE moment.

1/ On va pouvoir faire le tri dans leurs jouets,

2/ Faire le tri dans leurs placards et enfin jeter ce pull taille 2 ans alors que l’enfant en a 8,

3/ Construire ce puzzle géant qui peut prendre 8 jours,

4/ Apprendre leur langue LV2 avec eux,

5/ Leur faire l’arbre généalogique de la famille,

6/ Leur parler de nous,

7/ Leur parler de notre enfance,

8/ Leur parler de leurs grands-parents,

9/ Monter une pièce de théâtre avec eux,

10/ Fabriquer un film aussi avec notre téléphone et leurs Lego,

11/ Enlever leurs poux (haha),

12/ Cuisiner ensemble,

13/ Partager nos craintes aussi, car ils ont besoin de parler de tout ça et de la vie en général,

14/ Leur avouer enfin que le Père Noël… non rien,

15/ Leur apprendre à nous apporter le petit déj au lit… au bout de 5 jours ça le fera,

16/ Leur faire faire des massages de nos pieds chaque soir,

17/ Leur montrer et trier nos photos de jeunesse,

18/ Leur apprendre aussi à nous préparer l’apéro… bah ouais,

19/ Regarder des tonnes de films cultes qu’on rêvait de regarder ensemble,

20/ Passer du temps avec eux, rien que ça, et les rassurer car à la fin le méchant microbe perdra. Si, si.

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

10 idées farfelues pour survivre au confinement avec ses enfants

On est là chez nous avec nos enfants. On est bloqués pour combien de semaines à devoir les occuper, ne voir personne, travailler, ne pas péter les plombs.

Je pense à ceux qui doivent aller bosser et risquer de choper ce satané virus, je pense aux parents divorcés qui ne vont peut-être pas voir leurs enfants durant des semaines, aux femmes enceintes ou à celles qui viennent d’accoucher.

Il faut occuper nos esprits, nos enfants. Les faire bosser, repasser, travailler, se laver les mains.

Ça va aller. Ça va aller. Voici 10 idées farfelues car il nous faut être farfelus.

1/ Confiner les enfants dans le confinement. Les enfermer dans leurs chambres avec un bout de pain et de l’eau. Efficace. On sera à peu près bien.

2/ Leur demander de retrouver les chaussettes et de refaire des paires. Ça les occupera bien 4 jours.

3/ Leur faire ranger la bibliothèque par ordre de couleurs et d’auteurs.

4/ Leur demander de nous masser les pieds chaque heure. Contre rien puisque on ne peut pas s’embrasser.

5/ Leur apprendre à faire des câlins virtuels, de loin. C’est très drôle.

6/ Leur apprendre les chansons de JJ Goldman. Toutes. Par cœur. Ça prend au moins 2 semaines.

7/ Jouer aux quilles avec eux. Mais ce seront eux les quilles. Haha.

8/ Leur faire mettre leurs maillots, leur lunettes et organiser une sortie à la plage… dans la salle de bains. (pour le sable farine ou sucre feront l’affaire)

9/ Les faire dormir tout le temps. Je sais pas moi, trouvez des idées. (sans haine ni violence)

10/ Leur demander de nous faire à bouffer. Genre Top Chef. Les noter. Les confronter les uns aux autres. Hahhhhhaaahhaahahahahhaha.

Courage. Prenez soin de vous.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Comment avoir l’air d’avoir dormi 8 heures alors que… tu as des bébés ?


Une fois n’est pas coutume, je vais faire comme Gwyneth Paltrow pour vous donner des « tips » pour avoir l’air fraîche et en forme alors que tu as à demeure, au choix  :

1/ Un nourrisson qui se réveille toutes les 2 heures

2/ Un enfant de 3 ans qui ne fait toujours pas ses nuits

3/ Un enfant qui a vomi à 3 heures du matin et son frère qui a fait pipi au lit 4 fois.

4/ Un ado à qui tu avais dit de revenir de soirée à Minuit et qui n’a pas donné signe de vie jusque son retour à 3 heures 22.

Gwyneth vient de sortir une bougie qui sent le vagin (véridique). Moi je ne te vends pas autant de rêve qu’elle, mais je te propose 10 astuces pour avoir l’air en forme.

1/ Lunettes de soleil. Hiver comme été. Ça camoufle les cernes. Tant pis si ça donne l’air de te prendre pour une star.

2/ Rose aux joues. Toujours en mettre plus que pas assez. Prends le feutre rose de ton enfant si tu es en manque de blush.

3/ Look jogging basket. Ça intrigue toujours l’autre qui se demande si c’est un style à la Kardashian. (alors que en fait tu vis comme ça nuit et jour)

4/ Vitamine C. Ou drogues. Ou les 2.

5/ Maintenir sa voix de Jeanne Moreau. Oui celle qui est grave comme si tu n’avais pas bien dormi : car non tu n’as pas bien dormi. Les gens trouveront ça sexy.

6/ Sourire. Quoi qu’il arrive. Toujours.

7/ Haut de couleur vive. Ça réveille les autres à défaut de toi. Ça détourne l’attention.

8/ Faire genre tu milites pour le “Miracle morning”.

9/ Casquette sur la tête. Un peu comme les lunettes, ça cache le regard sombre et fatigué.

10/ Botox. Oui à 26 ans. On commence jamais assez tôt hein.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La P****n de charge mentale

Oui ok, on vient de revenir de vacances MAIS on est déjà en mars, dans 3 mois, hop c’est l’été, et moi je ne connais toujours pas les noms des profs de mes gosses.

Hier soir je suis allée à une réunion sur l’orientation post-3e puisque mon fils va passer en 2nde. Il faut les inscrire à telle date sur tel site, il faut choisir telle option, il ne faut pas se tromper, il faut presque déjà choisir leur avenir avec eux, alors que bon hier encore il sortait sa première dent.

Et puis il y a le rendez-vous chez le dentiste du 3e, le 4e qui devient propre, la 2e qui veut des nouvelles baskets. Et au milieu il y a moi, il y a l’homme, il y a nous, il y a le coronavirus qui d’après les médias va nous tuer au pire, et au mieux va nous forcer à rester confinés chez nous. Et puis il  y a l’été à organiser, colo pas colo, stage pas stage, voyage pas voyage, rien pas rien. Et puis il y a le chien qu’il faut promener, les machines à vider, le linge à repasser. Et puis il y a aussi nos parents et grands-parents à voir, à gérer. Et puis il y a aussi nos vies, nos boulots, nos angoisses. Ah et puis il y a aussi « il m’a tapé, punis-le » ou « maman je peux aller déjeuner chez ma copine Bideulette steuuuuuup ». Et puis il y a aussi ces kilos de grossesse qu’on traîne depuis 3, 4, 5 ans. Et puis il y a aussi ce film qu’on veut voir au cinéma mais non, bof, si, enfin peut-être mais pas le temps, pas de sous. Et puis il y a aussi le tenue de judo qu’il faut racheter. Et puis il y a aussi le rendez-vous à prendre chez l’orthophoniste, la cantine à ne pas oublier de payer, le lave-vaisselle qui fuit. Et puis il y a aussi cette ampoule à changer depuis 4 mois. Et puis il y a aussi cette amie qui divorce et qu’il faut aider. Et puis il y a aussi cette grand-mère qui perd la tête et qui ne nous reconnaît plus. Et puis il y a aussi notre compte en banque qui ne se remplit pas. Et puis il y a aussi ce frigo à remplir. Et puis il y a aussi les devoirs, le bain.

Et puis il y  les nuits, les repas, les biberons, les couches.

Mais au milieu de tout cela il y a aussi, et heureusement, l’amour de nos enfants.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La chambre des ados

J’aurais pu nommer ce billet : « le chaos » ou encore « le sens inversé de la gravité » mais je suis restée sobre.

Mes deux grands ayant presque 15 et 13 (dans 6 mois mais je prends de l’avance), je suis en pleine adolescence qui va avec « nan mais tu peux pas comprendre ».

Plusieurs symptômes marchent avec l’adolescence, mais vous le savez, car vous avez été des ados vous aussi. Il y a la porte de la chambre qu’on claque, les boutons qui apparaissent (les miens sont plutôt épargnés-merci la vie-), les réponses qui tardent à venir, les histoires passionnantes de la copine bidule qui a dit au copain machin que le pote chmilblique avait créé un groupe whatsaap intitulé « les meufs relou ».

Et puis… il y a leurs chambres. Faut que je vous dise, j’ai un souci avec l’ordre. J’aime quand tout est à sa place, quand tout est rangé, quand c’est propre. J’avais déjà ravalé ma salive en devenant maman lorsque des heures durant des couches sales traînaient entre un biberon, un livre de Romain Gary et un bol de riz.

Mais là !

Le chaos. Une scène de crime ou de film d’horreur. J’ai parfois peur de retrouver un cadavre sous le lit.

Il y a un verre rempli de chocolat devenu froid car l’ado n’a pas le temps de le boire le matin tu comprends, il y a une chaussette sale qui recouvre un reste de gâteau, il y a une boule de pantalons que finalement non il n’a pas mis, il y a un coton imbibé de on sait pas quoi qui sent pas la rose, il y a une odeur affreuse de rat mort sous la couette, il y a notre carte bleue qu’on cherchait partout, il y a un livre et on se dit que c’est une bonne nouvelle sauf que pas de bol, les pages sont arrachées, il y a des tomates (bizarre), il y a du déodorant écrasé, il y a la brosse à dents qui revêt une épaisse couche de poussière, ce qui nous laisse perplexe sur l’état des dents de l’ado pour qui on a vendu deux reins lors de son putain de traitement d’orthodontie.

Et il y a moi qui range.

Et il y a aussi la chambre des deux petits qui n’a rien à envier à la chambre des ados.

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Pourquoi je ne force pas mes enfants à faire « un bisou » aux gens

L’autre jour j’étais avec des copines et mes enfants, les deux plus jeunes. Je suis arrivée avec eux donc chez l’une de mes amies. J’ai fait la bise, on a tous dit bonjour.

Puis est arrivée une copine de mon amie. Je ne la connaissais pas. Lorsqu’elle a vu mes enfants, elle leur a demandé un bisou. Je précise qu’on ne la connaît pas. Et quand bien même.

Il se trouve que mes deux enfants, qui avaient évidemment dit bonjour poliment, n’avaient pas envie de faire la bise à cette inconnue. Je sens la nana vexée, comme si elle venait de se prendre un vent par Brad Pitt. Elle me regarde d’un air un peu supérieur et me dit d’un ton limite sec : « Bah dis-leur de me faire un bisou, ils sont pas très cool ».

Je la regarde, et je lui réponds que mes enfants ne sont pas cool car ils ne sont pas Fonzie (comprenne qui pourra), et évidemment je rajoute que je ne force pas mes enfants à faire des bisous. Ils le font s’ils veulent. Et là… bah ils ne veulent pas.

Elle a changé de sujet, moi aussi, et eux sont aller jouer avec une attitude assez cool franchement 😉

J’ai repensé le soir à ce qui s’était passé, j’en ai parlé avec d’autres gens.

Je crois que j’ai raison. (évidemment haha). Je crois que la politesse, les Bonjour Madame, Bonjour Monsieur, sont une chose essentielle, mais les bisous, non. Selon moi, le baiser est hyper intime, physique, et on ne force pas un enfant à embrasser quelqu’un, encore moins une inconnue. Je crois que cela leur donne une image biaisée de la tendresse. Je crois que ce n’est parce que ce sont mes enfants que je dois les forcer à embrasser une personne. Je veux dire que mes enfants ont leur identité, font leurs choix, même s’ils ont 6 ans.

Qu’en pensez-vous ?

Sur ce… big Bisou.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La preuve par 10 que le temps passe trop vite (et que nos enfants grandissent trop vite)

Hier encore j’avais 20 ans.

Hier encore je n’avais pas d’enfants.

Hier encore je ne me rendais pas compte que j’allais avoir bientôt 40 ans, 4 enfants et que bientôt ils seraient majeurs.

Voilà.

Le dernier va avoir bientôt 3 ans. La grand bientôt 15.

Je sais que le temps passe vite car…

1/ Mon grand mesure 1,80 mètre et chausse du 46 (oui je sais c’est fou)

2/ Les amies de ma fille m’appellent « Madame » avec un petit sourire qui veut dire « la vieille' »

3/ Mon 3e est au CP alors qu’hier encore il ne faisait toujours pas ses nuits.

4/ Ma fille me pique mes fringues.

5/ Mon grand fait son stage de 3e et rentre au lycée dans 6 mois.

6/ J’ai enfin donné les poussettes, biberons et autres instruments de jeunes parents.

7/ Dans un magasin de beauté on me propose de la crème anti-rides (salope de vendeuse)

8/ Ça va faire 23 ans que je suis avec mon mari (du coup je ne peux pas avoir 25 ans hein;))

9/ Je me vois déjà grand-mère et dans pas siiiiiii longtemps.

10/ Mes enfants ne veulent plus que les embrasse devant l’école (à peine devant la crèche)

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire