Non, non, non on ne connait pas le sexe de l’enfant (puisqu’on vous le dit !)

Dans 2 mois environ nous aurons le bonheur d’accueillir un 4ème enfant.

Dans les 3 questions qu’on me pose immédiatement lorsqu’on voit mon (gros) ventre, il y a :

 » c’est pour quand ?  »

 » c’est une fille ou un garçon ?  »

« c’est le dernier  ? « .

Arrêtons nous sur la 2ème question. Les gens veulent savoir et c’est tout naturel si on va avoir un 3ème garçon ou une 2ème fille. En fait je crois que les gens sont vraiment curieux de le savoir (une deuxième option consisterait à dire qu’ils ne savent pas quoi me demander mais on va encore dire que je suis mesquine).

Il se trouve que mon mari et moi…nous ne voulons pas savoir. Nous avons toujours aimé avoir la surprise et jusqu’ici, fille ou garçon, nous les avons aimés à la folie.

La tête des gens quand je leur répond « on ne veut pas savoir » est souvent drôle. Je sens la déception sur leur visage, la frustration dans leurs yeux et même un peu de tristesse.

Je sens aussi que quelque fois on ne croit pas « allez dites le nous que vous savez ! » ou « vous le savez mais vous voulez as nous le dire , c’est ça ? ».

Bah non.

S’en suit un « mais …pourquoi ne voulez-vous pas savoir ? »

Je répond que à vrai dire, ça m’est égal, fille ou garçon, du moment que tout va bien, on sera heureux.

« Mais comment allez vous faire ? les prénoms ? La chambre ? les fringues ? » me demande t-on. A moi alors de « rassurer » mon interlocuteur comme si on parlait d’un sujet grave.

On va choisir 2 prénoms. On mettra une guirlande bleue, verte, rose ou même rouge (soyons fous) lorsque bébé rendra possession de sa chambre et on lui prendra des fringues blanches, grises, jaunes, beiges…jusqu’à ce qu’une mamie ou une amie aille lui shopper du rose ou du bleu au 2ème jour de sa vie.(et puis si on décide de ne pas lui mettre du bleu ou du rose, bébé s’en remettra).

Tête défaite de l’autre. « Oui mais pour se projeter tout ça, comment vous faites ? Et puis pour les grands ce doit hyper frustrant, non ? ».

Bon alors…curieusement je me projette avec un 4ème enfant, fille ou mec ce sera pareil. Curieusement (bis), nos enfants sont bien moins curieux que nous autres adultes. Ils se réjouissent de ne pas savoir, de laisser leur imagination travailler, de rêver, de fantasmer, de penser à des prénoms, de préparer des dessins, de dire qu’ils va y avoir un bébé et que peu importe le sexe de celui-ci.

Et puis rien n’égalera la magie du moment où bébé (dont on sait déjà beaucoup de choses avant sa naissance) vient au monde et où le médecin/sage femme nous révèle son sexe. Là, je peux vous jurer que rien ne nous fait regretter notre décision.

N’en déplaise aux curieux.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 indices qui annoncent qu’une femme va bientôt accoucher

Une femme enceinte finit par accoucher en général autour de 9 mois de grossesse (note cette phrase pleine de bon sens. Oui j’ai fait médecine quoi.).

OK mais comment a t-on le feeling que « tonight ‘s going to be the good night « ?

10 indices.

1/ Elle commence à faire le ménage, les carreaux et la poussière  avec sa langue.

2/ Elle est excitée comme une puce ou au contraire perd totalement la mémoire et le sens des réalités.

3/ Elle perd les eaux (bon là c’est donc évident).

4/ Elle a des contractions douloureuses (évidence N°2)

5/ Elle appelle l’hôpital toutes les 12 minutes en hurlant qu’elle va débarquer.

6/ Elle a très chaud.

7/ Elle fait et refait et redéfait et refait sa valise de maternité.

8/ Elle décide de changer le prénom choisi pour bébé. Au dernier moment. Ouais.

9/ Elle a envie de taper fort son mec qui l’énèrve.

10/ Elle le sent : c’est maintenant.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 nouveaux gestes qu’on apprend en devenant des parents

Un jour tu es devenu maman ou papa. Outre le bouleversement d’amour, de stress et d’organisation que ton bébé a apporté dans ta vie, il y a des gestes physiques étranges qui te sont apparus. Des gestes dont tu ignorais jusqu’à l’existence et qui semblent totalement bizarres à quiconque n’a pas d’enfant.

1/ Soulever ton bébé pour sentir sa couche à travers son body car tu soupçonnes qu’il a fait la grosse commission.

2/ Ramasser la tétine tombée dans le sable, la mettre dans ta bouche pour la nettoyer avec ta salive et la remettre dans la bouche de bébé.

3/ Faire quasi mécaniquement avec ta main le geste du rouli-roula en pleine nuit pour que le biberon ne soit pas encombré de grumeaux.

4/ Te greffer le Baby Talk au poignet et bondir à la façon Rocky (The eye of the mooooooother) dès que ton enfant tousse.

5/ Maîtriser le pliage et dépliage de poussette avec le talon de ton pied droit. Jusque là tu ignorais que tu avais un talon bionique.

6/ Verser quelques gouttes de lait brûlantes sur l’intérieur de ton poignet pour en tester la température. Te brûler mais sourire.

7/ Te rendre compte que tu as deux mains et t’en servir. Tout le temps et en même temps Pas juste pour taper sur ton ordinateur.

8/ Devenir la pro du couvrage de livres d’un geste rapide. Hop hop hop.

9/ Lécher ton index pour nettoyer la trace de Nutella qui traîne au coin de la bouche de ton enfant.(avant ce geste servait à t’enlever le surplus de mascara sous tes yeux)

10/ Te servir de ta bouche pour faire des bisous de façon immodérée à ton bébé.

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 MANIÈRES D’HABILLER 3 ENFANTS EN MOINS DE 1 MINUTE LE MATIN

Comme je suis une femme de défis, j’ai accepté (oh mais mon Dieu que m’est-il arrivé ce jour là ?) de vivre en accéléré le temps d’une matinée.

Ce matin donc.
Tout a commencé par un réveil rapide de mes 3 enfants, un verre de lait avalé en même temps qu’une brioche et puis enfin le moment de les habiller.
Et là mon gars, ce fut épique.

J’ai maintenant la solution pour habiller 3 enfants en 1 minute.
Call me THE WARRIOR.

1/ La méthode : débrouille-toi, mets ce que tu veux.

2/ La méthode « queue leuleu » : chacun habille l’autre.

3/ La méthode pyjama : on reste en pyjama toute la journée. Mmmmmmmmm…

4/ La méthode « maman a mal aux poignets » : maman essaie de tout faire en 1 minute et se chope une entorse. Un habillage-elbow.

5/ La méthode « à poil » : bah oui pourquoi pas ?

6/ La méthode « été en hiver » : parce que c ‘est plus rapide de s’habiller en été qu’en hiver tout de même. Donc OUI au short par 0°.

7/ La méthode « dodo ailleurs » : chez mamie, chez tonton&tata. Comme ça c’est pas moi qui les habille. Héhé.

8/ La méthode « veille pour le lendemain » : on les couche habillés comme ça le matin c’est déjà fait.

9/ La méthode « militaire » : garde à vous, punition si pas fringués en moins de 20 secondes.

10/ La méthode « remettre au lendemain » : prendre son temps, ne pas les stresser, laisser tomber mes chalenges pourris.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 phrases qui fatiguent les mères

Déjà qu’on est fatiguées de nos nuits alors en plus si on nous balancent des phrases qui nous énervent, on va pas s’en sortir.

1/ Pourquoi tu allaites/tu allaites pas /tu donnes la tétine/tu donnes pas la tétine/tu laisses pleurer/tu laisses pas pleurer/tu bosses/tu bosses pas …: quoi qu’on fasse on a le sentiment que ce n’est pas bien, pas au gout des autres, qu’on est vaguement des nulles. Alors nulles pour nulles, je fais ce QUI ME PLAIT.

2/ Mon enfant à moi n’a jamais regardé la télévision/ipad : Ok cool, grand bien te fasse.Les miens, si. Oh pas de façon compulsive non mais comme ça de temps en temps pour leur faire plaisir, me faire plaisir. S’ils vont rater leur vie à cause de ça ? On sait jamais hein 😉

3/ Mon enfant à moi n’a jamais été au fast food : Même réponse que la précédente. Moi si. Pas tous les jours, pas tous les moi mais parfois.Et tu sais quoi ? Bah c’est PAS GRAVE.

4/ Moi mon enfant a 4 ans et il sait lire, il a appris seul : Wow génie ton enfant. Moi pas. Et alors ?

5/ J’ai pas de gamin mais j’ai un chien donc je sais de quoi je parle : non tu ne SAIS pas. Un chien c’est beaucoup plus facile 😉

6/ Comment ça vous ne dinez pas en famille tous les soirs ? Bah non. Eux à 19h, nous en amoureux à 21H. Même tu sais quoi ? Parfois je vais diner avec des copines. Parfois je ne dine pas . On est des ouf.

7/ Moi sans régime, j’ai tout perdu 3 semaines après avoir accouché : Ah cool. Ta gentillesse aussi est partie avec. Moi le dernier a 3 ans et j’ai toujours mes kilos de grossesse. Mais en fait c’est cool, ça tient chaud.

8/ Tu as l’air si fatiguée : Merci c’est cool cette phrase.

9/ Ah tu es adepte de la pédagogie positive, tu en fais un enfant roi : Non, justement et puis je fais ce que je VEUX.

10/ Quoi il porte encore des couches à son âge ? Euh il a 2 ans en fait.

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

7 types de mères à qui je ne peux plus parler.

Depuis que je suis mère, je suis devenue super sympa mais aussi super susceptible.

Ainsi donc,si je me suis fait de nouvelles amies à la sortie de l’école à force d’échanger sur les devoirs, les poux et les dates des vacances, il y a d’autres mamans avec qui j’ai du mal.(oui, oui je sais elles ont du mal aussi avec moi, m’en fiche)

1/ Les mères parfaitement habillées le matin : 8H12, je traine mes enfants en pyjama à l’école et là je suis face à face avec Amber (dont même le prénom est une injure à ce que je suis). 1M74, 90-60-90, talons, maquillage discret mais nickel, pantalon serré, fesses rebondies, sourire, haleine fraiche. Bah quoi ? CA ME SAOULE.

2/ Les working mother : attention je suis aussi une maman qui bosse mais je suis lassée par les mères qui m’envoient dans la troche « oui enfin ça va quoiiiii, toi tu bisses de chez toi, bref tu bosses pas vraiment quoi…enfin tu as le temps hein ». Bah oui,j’ai cette chance d’avoir fait ce choix de vie et je t’emmerde.

3/ Les mères au foyer : attention je les admire plus que tout au monde les mères au foyer mais pas celles qui te jugent et te disent « oui enfin toi tu rates pas mal de trucs tout de même, c’est dommage de faire des gamins si c’est pour aller bosser. » Nianiania.

4/ Les mères d’enfants parfaits : celles qui te font bien sentir que si ton gosse de 4 ne sait pas lire, c’est qu’il a loupé sa vie parce que elle, tu vois, son fils a appris à lire « tout seul ».

5/ Les mères très zen et détendues: parce que, bah c’est évident, je suis jalouse. Comment font-elles ?!

6/ Les mères de 8 enfants qui gèrent grave : OK moi avec un seul j’étais déjà au bout de ma vie. Alors …8 ! Admiration (et jalousie)

7/ Les mères qui ont le ventre plat : oui bah moi j’ai abandonné l’idée du ventre plat depuis que des êtres humains ont squatté celui-ci. Alors celles qui ont un ventre plat, je les méprise.(et non je suis PAS DU TOUT JALOUSE)

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

L’homme malade est-il pire qu’un enfant malade ? (oui)

Epidémie de grippe sur la France ! Lavez-vous les mains, prenez vos précautions !

Et puis si ça vous tombe dessus, soignez-vous, dormez, reposez-vous.

En tant que maman de 3 enfants, je plaisante souvent en disant que je n’ai pas 3, mais bien 4 enfants car un mari est un grand enfant !

En en parlant avec des copines, nous avons le même constat : un homme malade c’est pas mieux qu’un gosse malade. Non, c’est pire.

1/ Au moindre rhume ça geint, ça râle, ça dit que ça va mourir.

2/ A à peine 37,4 ça réclame les bras.

3/ Ca flippe.

4/ Ca devient incapable de rien : de bouger, de se laver, de réflechir.

5/ Ca réclame de l’attention, beaucoup d’attention.

6/ Ca demande d’une voix fébrile « annule tout, reste avec moi ».

7/Ca rédige ses dernières volontés.

8/ Ca réclame sa mère.

9/ Ca avance comme un zombie.

10/ Ca réclame un cadeau « pour aller mieux ».

11/Ca va sur des sites dédiés aux maladies pour lire des trucs affreux et se faire encore plus de mal.

12/ Ca lape la soupe comme un chaton.

13/ Ca a pas la force de lire.

14/ Ca regarde des dessins animés.

15/ Ca a envie que le monde entier sache qu’il est malade.(pour se faire plaindre)

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Chers enfants, merci de tirer la chasse d’eau (et autres règles à respecter)


Les enfants s’ils sont trèèèèèèès mignons, ont certains défauts. En fait ils ont tous les mêmes défauts. A force de les observer, j’ai listé ces petits défauts bien énervants pour les parents. Attention vous risquez de reconnaitre des scènes de votre vie quotidienne ci-dessous. C’est que tout est normal.

1/ Ils ne tirent que rarement la chasse d’eau. Ils sont mignons hein, ils vont aux toilettes et font ce qu’ils ont à y faire et puis ils quittent les toilettes et …patatra oublient 3 fois sur 4 de tirer la chasse. Et nous, les parents on découvre ça avec dégout et rage parfois des heures plus tard.

2/ Ils ne vident que rarement l’eau du bain. Quand ils grandissent on les laisse seuls au bain. Ils se lavent, en sortent et évidemment oublient de vider l’eau pleine de mousse. Et les jouets flottent et l’eau refroidit et les parents enragent.

3/ Ils oublient d’éteindre la lumière lorsqu’ils quittent une pièce. Evidemment un enfant n’éteint JAMAIS la lumière lorsqu’il quitte une pièce. Evidemment. Et nous de dire « on n’est pas actionnaires chez EDF non mais oh ! ».

4/ Ils ne mettent jamais leur linge sale au …sale. Bah oui quoi c’est tellement mieux de le laisser trainer au milieu de leur chambre voire du salon.

5/ Ils ne rangent jamais leur chambre. Le bordel, il s’en fichent. Ils pourraient vivre dans une sorte de chaos permanent en fait. Tous les mêmes.

6/ Ils ne remplacent pas le rouleau de PQ lorsqu’ils le terminent : bah oui pourquoi le faire quand papa et maman vont le faire ? Hein, pourquoi ?

7/ Ils ne se lavent jamais les mains d’eux-mêmes : il faut répéter 56789 fois à un gamin de se laver les mains sinon il ne le fait pas.ET c’est rageant.

8/ Ils ne prennent pas l’initiative de nous préparer le petit déj : bon OK faut pas abuser mais bon quoi de temps en temps, après TOUT ce qu’on a fait pour eux…Ils pourraient beurrer une tartine à leur parents dévouées, non ?

9/ Ils n’ont pas l’idée d’aller se coucher : chelou les gosses. Jamais entendu « maman, papa je pense qu’il est raisonnable que j’aille au lit ». JAMAIS.

10/ Ils n’éteignent pas la télé d’eux-mêmes : Ils pourraient rester devant comme des drogués si on ne mettait pas fin à la chose.La télé ça hypnotise les enfants. Et jamais, non JAMAIS un gosse l’éteindra de lui-même.

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Non, non être enceinte d’un 4ème enfant n’est pas une formalité

En cette période de Noël, j’en ai marre de parler de sapin, de boules et de dinde. D’autant que la (grosse)  dinde en ce moment c’est moi.

Je voulais juste vous parler de ma 4ème grossesse (5mois et des poussières).

Au premier enfant le monde s’extasie autour de vous. De tout : premières nausées, première écho, premières rondeurs, première fois que bébé bouge dans le ventre …

A la 2ème moins. A la 3ème encore moins et alors à la 4ème presque plus. Je n’ose penser aux femmes qui attendent leur 8ème enfant !

L’entourage se dit sans doute que « bon ça va c’est le 4ème , on va pas en faire un cake, elle est habituée ».

Je pensais moi aussi que cette 4ème grossesse serait plus banale, plus anodine. Que nenni!

Etre enceinte, pour moi en tout cas, est toujours un émerveillement, un miracle, un enchantement et un vrai sujet.

Non ce n’est pas une formalité d’être enceinte. Oui on a bien envie, même quand ce n’est pas le premier, qu’on s’intéresse à nous, à l’évolution de celle-ci et à ne pas juste voir notre ventre d’un oeil lointain. Car il y a autant de félicité à attendre un 1er, un 4ème ou un 9ème enfant.

Oui on aimerait bien qu’on nous demande comment on se sent et pas juste qu’on nous chuchote d’un ton lassé « bon toi ça va tu as l’habitude ».

L’habitude heureusement n’atteint pas les femmes enceintes. Promis !

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

8 choses que seules les mamans trouvent

Les mamans, c’est connu, savent tout, sentent tout, voient tout et trouvent tout.

Les mamans sont formées pour trouver l’introuvable. Si,si.

1/ Les toilettes dans les lieux publics : les yeux de la mère sont comme des radars à toilettes. A peine rentrées quelque part, elles repèrent les toilettes en cas de « maman ze veux faire pipi maintenant tout de suite. »

2/ Les tétines/doudous : une mère peut retrouver la tétine qui manque et le doudou qui va avec même en pleine nuit, même dans le noir, même dans la rue, même dans la poubelle !

3/ Les devoirs oubliés à l’école : « maman j’ai mal copié mes devoirs. » OK il est 19H30. Et alors ? Rien n’est impossible pour super-maman qui va retrouver la consigne en agitant tout son répertoire téléphonique.

4/ L’autre chaussette : la théorie de la chaussette perdue n’a aucun secret pour les mamans qui savent toujours retrouver l’autre chaussette, celle qui manque toujours. Mais chuuuuut c’est un secret.

5/ Une pharmacie ouverte le dimanche à minuit : évidemment qu’une mère sait où aller chercher du doliprane pour son enfant. Evidemment.

6/ Les clés de la voiture : celles que bébé a planquées dans sa couche. Seule une mère pense à ça.

7/ De quoi faire à manger : même si le frigo est vide, une maman sait trouver de quoi faire à manger. Wesh, wesh.

8/ Des mots pour consoler : Ca se trouve dans le coeur des mamans. Les mots pour aller mieux, les mots pour penser à autre chose, les mots pour être heureux.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire