Quand ils ne veulent pas se coucher

Chaque parent le sait : coucher d’un enfant de moins de 24 ans en un temps record de 3 minutes est compliqué.

Souvent l’enfant râle. Souvent l’enfant a curieusement mal au ventre. Pile au moment de se coucher.

Souvent l’enfant a envie d’un bisou, d’un câlin, d’une histoire. Souvent l’enfant a soudainement envie de savoir qui du mégalodon ou du triceratops est le plus fort.

Souvent l’enfant, plus grand, a envie de réviser son interro qu’il avait COMPLETEMENT oubliée.

Souvent l’enfant a envie de se mettre dans le lit de ses parents.

Souvent l’enfant pique une crise de nerfs.

Souvent l’enfant ne trouve pas son doudou.

Souvent l’enfant se demande pourquoi donc il faut se coucher alors que le soleil est encore là.

Souvent lorsque fratrie il y a, le petit ne comprend pas pourquoi le grand se couche plus tard et ajoute « ça se fait pas. »

Coucher un ou plusieurs enfants est un véritable tour de force. Pire qu’un match de boxe avec Mike Tyson. Pire qu’une négociation avec Poutine.

Je ne vais pas vous rassurer : non ça ne passe pas avec le temps. Non avec le temps l’enfant va grandir, va vouloir se coucher plus tard, va vouloir regarder un peu la télé, garder un peu son portable sous sa couette, ne voudra plus lire. Mais ça va, on tient bon t sur les conseils de Mike Tyson et de Poutine : on ne se laisse pas abattre.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 raisons pour lesquelles j’ai du mal à rappeler depuis que je suis maman

Ceci est un plaidoyer pour moi-même.

Depuis que je suis maman, j’avoue que je ne réponds pas toujours au téléphone, que je mets parfois 2 semaines à rappeler les gens, que je ne suis pas attentive à la conversation que je mène.

Voilà pourquoi.

1/ T’as déjà essayé d’avoir une conversation téléphonique à 19h12 juste au moment où tu dois donner à manger à 4 enfants affamés et bavards ?

2/ T’as déjà essayé de papoter avec ta mère qui te raconte sa laïfe dans le menu détails alors que tu changes une couche ?

3/ T’as déjà été à l’écoute de ta meilleure amie qui vient de rompre pendant qu’un nain hurle « maman viens m’essuyer j’ai fait cacaaaaaaa » ?

4/ T’as déjà essayé de reprendre des mains de ton enfant de 18 mois ton smartphone plein de bave et qui donc ne marche plus ?

5/ T’as déjà essayé de taper la touche 1 pour payer ta facture d’électricité et de rentrer ton code de Carte Bleue alors que tu ne sais même plus quel âge ont les 4 mômes qui te font face ?

6/ T’as déjà essayé de parler vers 23H à ta pote tout en donnant le biberon ou le sein à bébé ?

7/ T’as déjà essayé de trouver du temps entre les enfants, les repas, le boulot, les machines, le repassage pour papoter avec une copine ?

8/ T’as déjà essayé de mener une conversation en voiture avec l’oreillette quand tes enfants chantent « Ah qu’est ce qu’on est serrées au fond de cette boite chantent les sardines, chantent les sardines » à tue-tête ?

9/ T’as déjà essayé de rappeler pour de vrai ton pote dans la demi-heure comme tu l’avais promis « ch’te jure, je couche les enfants, ch’te rappelle promiiiiis » ?

10/ T’as déjà essayé de t’enfermer dans les toilettes en pensant que ENFIN ce serait THE place pour téléphoner sans être dérangée lorsque derrière toi, caché derrière des rouleaux de PQ, tu as vu ton bébé de 18 mois en train de se laver les dents avec le balai brosse ?

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

La vieille conne

Depuis le rentrée scolaire, mes 4 enfants ont tous été malades. Fatigue, Ya plus de saisons, enfants fragiles. Ce que tu veux mais le fait est qu’on a enchaîné les gastros, otites et autres joies.

Mon dernier a été malade il y a 15 jours, et hop encore cette semaine. Je suis comme toutes les mamans, je soigne les 39-40 de fièvre, je vois un médecin, je le prends dans les bras car il n’a que 17 mois. Et j’aimerais prendre sa douleur.

J’habite dans un immeuble parisien où les murs sont fins et les parquets grincent.

Lorsque bébé pleure ça me réveille et je bondis telle une lionne pour le prendre contre moi, afin de le rassurer et de ne pas réveiller les autres membres de la famille.

Souvent je me rendors avec lui sur moi, contre moi ou même dans son lit à barreaux (donc j’ai eu un torticolis mais passons…)

J’en viens à mon histoire : hier midi je croise ma vieille voisine du dessous. Elle ne m’est pas très sympathique car elle pense que nous devrions mettre de la moquette pour atténuer les bruits des pas de nos enfants sur sa tête. Bref.

C’était déjà mal engagé entre nous donc mais elle a clos toute possibilité d’amitié hier, en me disant « mais votre bébé qui pleure la nuit, c’est pas normal. »

Moi, polie « Bah il est malade, il est petit, lorsqu’il pleure je fais tout pour ne pas déranger mais vous savez c’est un bébé. »

Elle, conne : « Ah mais oui mais moi ça me réveille. Vous êtes sûre que tout va bien chez vous ? »

Moi, vénère : « En fait non, vous savez quoi, je mets mon réveil à 4 heures du matin pour taper mon enfant. La nuit c’est mieux. »

Elle, offusquée : « Quoi ? Mais vous plaisantez ? »

Moi, vénère bis : « Oui évidemment. Mais vous savez quoi, ça n’amuse personne, lui le premier, de crier à 4 heures du matin. »

Elle, conne bis : « Très bien, au revoir. »

Voilà donc une voisine parisienne. Conne.

 

 

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Avoir 40 ans c’est un peu rentrer en adolescence, non ? (siiiii)

A l’aube de mes 40 ans, je suis non seulement la maman d’enfants « petits » mais aussi de 2 enfants qui vont pas tarder à entrer en adolescence, un peu comme on entre en religion.

Celui de 13 ans a déjà un pied dedans, celle de 11 ans pas encore (enfin si un orteil ou deux).

Là je me dis que ça va changer leur vie, qu’il vont passer dans la phase 2 de l’enfance, et puis je me dis « mais tiens, tiens, comme moi en fait ». 40 ans c’est la phase 2 de l’âge adulte, non ? Donc je suis une ado (héhé) et je vais vous montrer pourquoi.

1/ Je me pose des tonnes de questions que je ne me posais pas il y a dix ans, du genre « est-ce mon job me plaît ? », « est-ce que je peux compter sur mes amies ? », « est-ce que j’ai le droit de dire vraiment ce que je pense ? ». Un ado aussi.

2/ Je me trouve des nouvelles passions : et si je reprenais la danse, le théâtre, l’escalade ? Un ado aussi se trouve de nouvelles passions : la console, le téléphone, la console, le téléphone.

3/ Je porte des jeans skinny et je me demande pourquoi je porte ça parce que bon faut dire ce qui est : c’est moche. Un ado pareil.

4/ Je me demande pourquoi diable les gens courent dans les bois pour se muscler. Autant vous dire que les ados aussi se posent la question et la terminent en général par un « sont chelou les gens ».

5/ Je porte des baskets, des jeans, et je ne veux pas porter autre chose. Eux aussi.

6/ Parfois je me cache pour fumer une clope pour pas me faire choper par mes ados, qui eux-mêmes un jour feront sans doute la même chose (pas tout de suite hein).

7/ J’ai des conversations profondes avec ma mère sur le sens de la vie, le couple, les amis, le futur. Comme une ado.

8/ Je console les copines qui divorcent autour d’un verre de rosé. Les ados consolent leur copains/ines qui se font larguer autour d’une grenadine.

9/ J’ai envie d’utiliser mon temps libre pour donner aux autres, faire de l’associatif toussa, chose que je n’avais pas trop le temps de faire vers 30 ans. Eux aussi.

10/ J’écoute Maître Gimms, parfois, pas souvent, ne me jugez pas, et je danse sans penser à rien. Eux aussi.

Conclusion : je suis une ado.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

La mère, ce couteau suisse

Aujourd’hui si on me demande qui je suis, je réponds : une femme (ça j’en suis sûre), une épouse (ça aussi j’en suis sûre), une mère (bah ça aussi).

Je dis que je suis une femme qui écrit des livres et des choses rigolotes, une épouse d’un homme que j’aime et qui m’aime (mais si j’en suis sûre) et la mère de 4 enfants que j’aime et qui sont obligés de m’aimer (haha).

Mais je suis aussi, comme nous toutes, une médecin qui soigne les bobos avec des pansements Dora, une confidente qui recueille les peines d’amour des enfants de moins de 6 ans, une avocate qui règle les conflits entre frères et sœurs, une maîtresse qui aide aux devoirs, un clown qui essaie de faire rire ses enfants, une conteuse qui chaque soir lit des livres, une comédienne qui est tantôt la Petit Chaperon rouge, tantôt le loup, une sportive qui doit jouer au foot le dimanche à 8 heures avec ses kids, une psy qui doit tenter de comprendre les querelles des cours d’école, une cuisinière qui sait faire des crêpes au chocolat, un marchand de sable avec des bras magiques qui endorment les petits, une petite souris qui file des pièces aux édentés, une Mère Noël qui accompagne le Père Noël, une holidays planneuse qui gère l’organisation des vacances de la famille, une bulleuse qui sait donc faire des bulles de savon au moment du bain, et aussi avec des chewing-gum, une pousseuse de poussette hors compét, une couvreuse de livres, une championne de dessin à la craie.

Une maman en somme.

Gloire à nous les mamans !

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

La mère parfaite est une connasse

Que ce soit dit : je n’en peux plus des photos de ces mamans trop belles, trop sportives, trop géniales, trop bien sapées, trop à la sortie de l’école, trop qui mangent bio, trop qui ne sont jamais au bout de leur vie, trop trop trop.

Quand je vais sur Instagram, je vois les photos de bouffe dingue, les photos de top models dingues, les photos de gosses superbes, les photos de nanas qui font du yoga comme des déesses, les photos de vacances de rêve, les photos sans cellulite, les photos de vie parfaite.

Et ça me gonfle.

Oui je sais, je suis pas obligée de regarder, de m’abonner et tout ça, mais le côté pervers de mon cerveau me donne cette envie.

Sérieusement, c’est à se filer des envies de pots de Nutella ce genre de clichés, non ? Le pire : les hashtags #jaimemavie #mesenfantssontmerveilleux #leyogacestlavie #jesuisbellejypeuxrien #StTropezForeveravecLesKids #monmariestgenial #abasleglutenpourleskids #mangerbiooumangerrien.

Bref je ne suis pas dupe (hé hé) : je sais bien qu’on montre ce qu’on veut montrer, que les réseaux sociaux sont justement là pour faire saliver l’autre, derrière son écran, qui se bat en pyjama avec une chemise à repasser et un gosse qui a de la morve qui pend.

Non, la mère parfaite n’existe pas, et pire : si elle existe c’est une (grosse) connasse.

Ça c’est dit.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 vérités que chaque “nouvelle” mère devrait connaître

Avoir un bébé, quelle aventure ! Entre le vouloir, le porter, le mettre au monde, c’est déjà une grosse histoire.

Ensuite il y a tant de choses à connaître…

Alors autant les connaître tout de suite. Perdons pas de temps.

1/ Les gens vont te dire que « ça passe vite » : faux. Ça passe vite pour ceux dont les enfants sont déjà grands, mais toi quand t’es en plein dedans, que tes nuits sont affreuses et que bébé sort des dents, curieusement le temps te paraît long.

2/ Un jour tu dormiras. Mais pas tout de suite : bah oui, ça fait partie du job. Le sommeil sera pourri mais le jeu en vaut la chandelle.

3/ Embrasse ton enfant et renifle-le autant que tu veux. Quand il aura 13 ans, il ne voudra plus de tes baisers, tes calins. PROFITE.

4/ L’expression « l’instinct maternel » est fausse. Promis. On met tout sur le compte de l’instinct maternel, mais je peux te jurer que parfois on ne sait pas, on hésite, on demande à un tiers. C’est NORMAL.

5/ Prends soin de toi : on ne le dit JAMAIS assez. Une jeune maman doit penser à elle avant tout. Oui, car une maman en forme donnera un bébé joyeux. Bois, dors et dis non aux visites des vieilles tatas relou.

6/ Sors, sors, sors : l’idée selon laquelle un nouveau-né est fragile et doit rester chez lui est fausse. Il a besoin de prendre l’air, et toi aussi. Même en hiver (bon Ok s’il pleut et qu’il fait -76, on oublie).

7/ Fais-toi aider : un papa (celui du bébé ou le tien ;)), une amie, une maman, une baby-sitter. Tu PEUX confier bébé une heure (ou plus) pour faire un peu de sport, aller déjeuner avec des copines, te faire épiler. Tout le monde sera gagnant dans l’histoire et bébé ne t’en voudra pas.

8/ Fais ce que tu veux de tes seins : allaiter ? Pas allaiter ? C’est TON choix.

9/ Sois fière de toi : pas de questions comme « Suis-je une bonne mère ? » ou « Est-ce que je fais bien ? ». EVIDEMMENT que tu es une bonne mère, regarde ce magnifique enfant !

10/ Ne va pas sur Internet chercher des réponses. Il tousse ? Il a la diarrhée ? Il pleure beaucoup ? Il a la peau rouge ? Va chez un médecin au moindre doute. Internet rend fou. Parfois.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Oui il y a des papas à l’école !

Comme à chaque rentrée, il y a les débats éternels sur l’expression « l’heure des mamans » ou sur la présence ou non des papas aux réunions scolaires.

J’ai pu lire ici et là des tweets ou des posts Facebook accusant les papas de ne jamais être présents nulle part.

J’ai un enfant de 13 ans (mon grand) et je dois dire que même si je n’ai que 13 ans d’expérience en tant que parent, j’ai noté une vraie évolution en une décennie. Les papas étaient moins présents il y a 12-13 ans que maintenant.

Aux réunions, aux sorties scolaires, à la crèche, le week-end dans la rue, au parc, chez le pédiatre, à l’accouchement de leur femme, en cuisine, au moment du dodo, dans la salle de bains, pour les devoirs… je trouve que les papas sont là.

Je ne sais pas vous, mais moi, aux quelques réunions parents/profs auxquelles j’ai assisté cette semaine (pendant que mon mari était à la maison avec les enfants), j’ai vu des tonnes de papas. Souvent d’ailleurs, c’est eux qui papotent moins que les mamans (je papote parfois, je l’avoue), c’est eux qui notent tout, c’est eux qui posent des questions. C’est eux les « bons élèves ».

Du coup, quand j’entends des propos les pointant du doigt comme étant démissionnaires, ou comme étant restés bloqués aux 19e siècle, je me sens obligée de prendre leur défense !

Certes il y a des pères moins présents, mais il en est de même pour les mères, non ?

Moi ce que je vois c’est du positif. Je vois des hommes et des femmes qui de plus en plus, se partagent les tâches (quand je parle de tâches, je ne parle pas des enfants hein, je ne me permettrais pas ;)) et s’investissent dans l’éducation des enfants.

Il y a toujours des exceptions, mais je suis pour applaudir le reste plutôt que de grogner.

Qu’en dites-vous ? Vous êtes d’accord ou vous trouvez que non, les papas sont absents ?

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 choses dont on va avoir besoin pour cette rentrée scolaire

Bon ça y est, nous y sommes : école, crèche, boulot.

A peine revenus, qu’on a des réunions parents/profs/des fiches à remplir, des assurances scolaires à appeler. Pas de répit.

On va avoir besoin de pas mal de trucs, dis donc !

1/ D’un réveil : parce que 2 mois sans réveil en dehors de ceux des enfants qui se lèvent trop tôt, ça dérègle vite l’horloge !

2/ De plastique pour couvrir les cahiers : ahhhhh la corvée du recouvrage… L’horreur de tous les parents. Alors pour ne pas paniquer à 22 heures en découvrant que le placard est vide de ce plastique, anticipons. Moi j’en ai 5 rouleaux et même 1 caché dans un endroit secret. Je deale du rouleau de plastique;)

3/ D’un bon stylo : remplir les fiches pour l’école use la main, mais aussi le stylo. Plus on a d’enfants, moins on a de force, et plus on a besoin d’un stylo magique. A quand l’informatisation de tout ça ?

4/ De sous : qui dit rentrée dit nouvelles fournitures, nouvelles fringues, nouveau kimono… Ça va faire mal.

5/ De mamans copines : dès les premiers jours, on ne perd pas de temps et on se trouve des mamans/papas à l’école sur qui on va pouvoir compter en cas de problème.

6/ De soleil : oui mais bon ça, ça ne s’achète pas et ça ne se trouve pas partout.

7/ De patience : pour comprendre comment fonctionne telle ou telle maîtresse, comment l’emploi du temps est fait, comment il faut faire pour se faire bien voir de la directrice de la crèche… Patience, patience.

8/ De faire le point : sur les vaccins des gosses, les poux et autres joies.

9/ De vacances : bah oui pardi. Ils sont à l’école, nous on devrait prendre nos VRAIES vacances là, tout de suite maintenant !!!

10/ De rire : parce que c’est bon pour le moral, la santé, la vie !

Courage ! Courage !!! Plus que 18 ans d’école. HA.

 

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Les 10 commandements des parents avant le retour à l’école

Désolée de parler des choses qui fâchent mais lundi-tic tac tic tac- c’est le retour à l’école.

Après environ 9 semaines de farniente pour eux, nos chers petits enfants vont retourner sur les bancs (les chaises) de l’école. Apprendre à compter, à savoir qui a déclaré la guerre à Napoléon, combien fait (XYHH)+(FFGTT) *2, comment on dit « j’aime les épinards » en anglais.

Nous, les parents, on n’ pas forcément eu 9 semaines de vacances et, entre joie et anxiété
,on se prépare à ramener nos serialkids lundi matin à l’école. Il nous reste 5 jours alors ne nous trompons pas : c’est la dernière ligne droite !

1/ Ton enfant à une heure raisonnable tu coucheras dès ce soir : bah oui quoi…c’est fini les soirées à chanter jusque minuit quand on a 8 ans !

2/ Tes apéros sans fin doucement tu sucreras : bah oui quoi, les chips et le vin sous forme de grenadine vers 19H30, dès lundi ce sera finito ! Alors en douceur on arrête…en douceur…

3/ Tes tables de multiplication tu réviseras : pour ne pas avoir l’air idiot lundi, tout parent se doit de revoir l’essentiel. Lire aussi c’est bien.

4/ Plus tôt le matin tu les réveilleras : je sais pas vous mais moi mon fils de 13 ans a consommé des grasses matinées à foison tout le mois d’aout…Du coup lundi, 8H ça va faire MAL. Alors dès demain, je le réveille vers 8H30….pour l’habituer.

5/ Des vêtements tu porteras : non parce que aller en maillot à l’école, j’ai comme le sentiment que c’est pas top…ce soir je remets une robe 🙂

6/ Des fournitures tu n’oublieras pas d’acheter : lundi c’est demain hein…alors pense bien aux crayons de couleurs à pointe bleue.

7/ Le prof du cours de danse et de piano tu appelleras : lundi…lundi…tout reprend. Si tu as oublié de booker les cours, fais le ce soir!!!!

8/ Les shampoings anti-poux tu achèteras : non parce que ça aussi dès lundi tu vas pas kiffer.

9/ Des derniers jours sans devoirs tu profiteras : parce que après ça va crier, ça va hurler, ça va se prendre la tête…

10/ Les derniers ayons de soleil tu prendras : ensuite ça va être la course, le boulot, le stress, le train-train….alors profite !!

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire