10 problèmes que les parents rencontrent quant au choix du prénom

Comme j’ai 4 enfants, j’ai eu à choisir 4 prénoms. Jusque-là, tout est clair. Mais enfin, cette quête du nom n’a pas été forcément simple… Voici les différents soucis que j’ai eu à contourner.

1/ Le trou total : tu ne sais absolument pas, mais ABSOLUMENT PAS, comment tu vas bien pouvoir nommer l’enfant.

2/ Tu as le prénom, mais quand tu le dis à ta mère, elle ose un « nan, mais c’est une blague? Ça va pas être possible, c’est ridicule, changez avant qu’il ne soit trop tard !! »

3/ Tu as trouvé mais tu fais l’erreur de le dire à ta soit-disant meilleure amie qui, comme elle accouche 3 mois avant toi, te chipe l’idée…

4/ Tu réalises que personne ne comprend et n’arrive à prononcer ledit prénom…

5/ Au moment où tu as fait ton choix, un serialkiller du même prénom décide de tuer 345 personnes dans un lycée aux Etats-Unis. Il va te falloir en trouver un autre. Forcément.

6/ Le prénom est cool mais tu constates avec horreur que le surnom qui en découle est affreux.

7/ Tu as le prénom pour le garçon mais finalement à la 3e échographie, on t’annonce qu’en fait, c’est une fille…

8/ Tu as décidé du prénom mais dans les 8 mois qui suivent, la France entière nomme ainsi sa progéniture et toi, tu aimes l’originalité alors, il va en falloir trouver un autre. Vite fait.

9/ Tu changes d’avis sans cesse, tu es indécise et le papa est comme toi. Bref, c’est le bordel!

10/ Tu croyais avoir trouvé et, au moment où baby pousse son premier cri, tu te dis que non, ce sera pas ça, qu’il a pas la tête de l’emploi.

Allez, courage aux futures mamans !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

10 façons « d’échapper » à ses enfants grâce aux consignes de distanciation sociale

Jennifer Aniston

Bon on va pas se mentir, on est entre nous. Rien que nous. Nos enfants sont formidables, on les aime plus que tout, on les a voulus, MAIS là, entre confinement et vacances scolaires demain, ils sont un peu trop présents.

Mais PAS DE PANIQUE.

Grâce aux masques et aux consignes de distanciation sociale, on va pouvoir les berner. Héhé. Si l’enfant crie Mamaaaaaaan (ou Papaaaaa), répondez au choix :

1/ « Non ce n’est pas moi » (après tout, derrière mon loup je fais ce qui me plaît)

2/ « Je ne peux pas bien respirer rapport au masque, donc je ne peux pas jouer avec toi. »

3/  » Tu es au courant des mesures de distanciation sociale ?!!! Fou va ! 1 mètre 50 de moi. Allez ouste ».

4/ « On va faire un jeu. Je mets mon masque, tu mets ton masque et on se parle plus. C’est comme les chaises musicales du masque ».

5/ « Tu vois ce masque ? S »il est sur mon nez et ma bouche ça veut dire en gros, DO NOT DISTURB ».

6/ « Ouais j’ai mis deux masques. Bah un sur le nez pour le Covid, un sur les yeux pour dormir. Fais en autant. »

7/ « Oui en effet j’ai un troisième masque sur mes oreilles. Rapport au boucan que tu fais ».

8/ « Ecoute mon grand tu es un ado, tu sens pas super bon de la bouche, mets un masque et écarte toi à 1,50 mètre de moi ».

9/ « NON tu ne PEUX PAS venir aux toilettes avec moi. 1,50 mètre on a dit ».

10/  » Le gouvernement a dit que désormais c’est 10 mètres entre la mère qui lit/glande/prend un mojito, et son enfant. Tout à fait le nouveau Premier Ministre a dit ça. ».

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Les 10 questions qu’on pose à son enfant à la sortie de l’école en période de déconfinement

 

Qui dit reprise dans ce contexte, dit questions particulières aux enfants lorsqu’ils sortent de l’école. On n’est plus dans le « t’as des devoirs? », non c’est trop banal ça. On est dans  :

1/ La maîtresse portait un masque ?

2/ Tout le monde était là ou y’avait des absents ?

3/ Vous avez eu le droit de jouer dans la cour ?

4/ Vous vous êtes lavé les mains ? Combien de fois ?

5/ Et à la cantine, ils portaient des masques les surveillants ?

6/ T’es assis côte à côte avec un ami ou loin ?

7/ Y’en a qui toussent ?

8/ Et c’est chouette ou pas de reprendre ?

9/ Elle avait l’air en forme la maîtresse ? Elle tousse pas un peu ?

10/ Tu veux y retourner ? (question surréaliste quand on y pense)

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

10 choses qu’on va pouvoir faire maintenant que les enfants sont à l’école !

YIHHHHHHHA.

Ce cri de joie c’est moi. Mais c’est aussi peut-être vous !

La plupart des enfants qui n’avaient pas encore repris ont repris. Pour 2 semaines certes mais pour eux, pour nous, c’est pas mal.

Voilà ce que nous allons ENFIN pouvoir faire durant ces 15 jours.

1/ Aller aux toilettes seule. Sans un enfant accroché à nos jambes ou un enfant derrière la porte qui a justement envie de poser 1000 questions à ce moment-là.

2/ Etre seule. SEULE. Sans personne. Le pied.

3/ Avoir une conversation téléphonique digne de ce nom sans être coupée par les enfants qui demandent « où est le chargeur » ou encore « où est le Nutella ? ».

4/ Se poser pour pouvoir travailler sans un enfant en couche sur les genoux.

5/ Enfin boire un café chaud. Ça faisait 3 mois et demi.

6/ Parler d’eux sans les avoir à côté. Ou mieux : parler de ce que l’on veut.

7/ Aller déjeuner avec une copine. Le rêve.

8/ Faire des courses (même de produit de vaisselle, on s’en fiche), sans en avoir un ou deux dans le Caddie.

9/ Enfin faire le tri dans leurs jouets sans aucun véto.

10/ Ne rien faire. Quelques heures.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La reprise ?

 

Si comme moi tu as écouté Emmanuel Macron qui parle toujours à l’heure du diner et coucher des enfants, tu espères donc la reprise, la vraie, lundi.

Pour 15 jours donc.

Mon fils de 6 ans a une une année de CP compliquée puis maitresse en grève en décembre/janvier puis Corona. A l’heure qu’il est nous ne savons pas si elle reviendra.

Il a envie de clore son année de CP, de revoir ses copains et sa classe, sa cour de récré, son bureau et je cite « de récupérer mon bonnet en laine sur mon porte manteau ». Oui puisque mi mars il faisait froid quand on a été (sur)pris par le confinement.

Mais la reprise aura t-elle lieu ? Y aura t-il de la neige à Noël ? Aurons nous droit au fromage ET dessert ? Et quid de la kermesse, de la fête de l’école, du cadeau de la maitresse, du spectacle de danse, des films qu’on regarde en classe la dernière semaine d’école ?

Quid du coup des vacances de 2 mois (…) qui vont vite arriver ? Auront-elles la saveur et le gout de celles des autres années ? Devra t-on continuer l’école à la maison puisque le retard s’est accumulé (forcément) ? Ira t-on à la plage pour manger des glaces sans masque ? Pourra t-on retourner voir Guignol ? Ira t-on voir les arrières grands-parents ? Pourra t-on reprendre une vie dite « normale » ? Les enfants auront-ils des séquelles ? Y aura t-il séance de rattrapage entre septembre et décembre ?

Reprendront-ils la vie comme avant ? Telle est la question.

En attendant je vous laisse, on a encore école à la maison.

 

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Suis-je en décrochage scolaire ?

 

Going Home After School

 

Voilà, on va pas se mentir, aucun de mes enfants n’a vraiment repris l’école donc on continue (mollement) à la maison.

Je dis mollement car si les premiers temps on avait un planning hyper construit et qu’on disait non aux écrans, 3 mois plus tard, force est d’avouer que tout devient plus compliqué et que la motivation disparaît à mesure que l’été approche.

J’ai toujours été plutôt bonne élève… bon OK moyenne à mesure que le temps a avancé puis à nouveau bonne élève après le bac.

Mais là j’ai un fils en 3e, une fille en 5e et un autre en CP (je ne parle pas du dernier en crèche).

Le programme de mathématiques du collège est, je l’avoue, insurmontable pour la nulle en maths que je suis. Alors voilà, j’ai réussi à faire semblant pendant des années et là, patatras j’ai du faire mon coming out.

« Voilà les enfants, je suis plutôt intelligente, enfin je crois MAIS je dois vous avouer un truc…

-T’es une fausse blonde, je le savais  !

-T’es pas notre mère, je le savais !

-Tu as mangé le pot de Nutella, je le savais !

Bah non…je suis …nulle en maths »

Leurs tronches quand j’ai avoué que je n’étais pas Einstein.

Ils ont ri. Genre fort. Et ont dit « bah c’est pas grave, on s’en doutait depuis le CE1 et les additions à retenues en fait ».

Mince j’étais déjà démasquée !

 

Alors voilà je crois bien que je suis en décrochage scolaire. J’en ai marre. Je suis saoulée et je fais de moins de moins de suivi. Désolée Jean-Michel Blanquer.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

10 choses que les mamans veulent vraiment pour la fête des mères

Cette année comme tout est bizarre, nous les mamans nous n’aurons pas le droit au fameux collier de nouilles ou pot de yaourt/vase fabriqué à l’école.

Pas grave.

Nous les mamans cette année pour notre fête (même si c’est tous les jours en vrai),on veut:

1/ Une journée seule. Après 3 mois de confinement , moi je rêve de solitude. Moi rien moi avec moi.

2/ Une trêve de l’école à la maison. On s’offre ça. Un jour ou 6 off.

3/ Que les enfants rangent tout cette semaine et fassent aussi le ménage, la bouffe, le tri des chaussettes.

4/ Des bisous. Bah oui ça marche toujours.

5/ Une après-midi au SPA avec massages.

6/ Cyril Lignac dans notre salon. Pas pour le pécho hein ! Non pour que lui fasse à bouffer comme dans un étoilé mais chez nous !

7/ Une halte dans les questions permanentes des enfants qui ne durent que trop depuis mars.

8/ Des fleurs. Ouais des fleurs partout.

9/ D’être avec les nôtres. Ceux qu’on a pas encore revus à cause du corona. Une sorte de fête de famille avec tout le monde.

10/ De l’amour. Vraiment. De la bienveillance. Encore plus.

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

8 trucs auxquels on va échapper nous les parents en juin grâce au confinement


Que les choses soient claires : je suis pas super fan de la période que nous vivons. Parce que mes parents me manquent, parce que mes amies me manquent, parce que l’école me manque, parce que ma solitude me manque MAIS force est de constater que ce mois de juin , pour une fois, va nous épargner des tas de trucs assez chiants (no comment, j’aime mes enfants mais 4 fêtes de l’école en 2 jours me tuent)

1/ La chorale de fin d’année : celle où tu te pointes dans une salle surchauffée à 8 h pour applaudir ton enfant qui chante aussi bien que Céline Dion bourrée, mais que la maîtresse a mise au dernier rang et que donc tu ne vois pas.

2/ La kermesse : celle où tu tiens le stand de quilles que tu dois ramasser chaque minute.

3/ La saison des anniv de tes enfants : oui bah les miens sont nés en juillet donc chaque mois de juin j’ai 25 gamins en eau dans mon salon que que je dois divertir. Alors cette année hein… YEEEEES !

4/ Les cadeaux aux profs : la casse-tête n’aura pas lieu. A moi les économies ! (ceci dit j’en ferai quand même à ceux que j’aime… si jamais on se revoit)

5/ La queue pour inscrire ton enfant au cours de danse : je sais c’est super parisien comme souci, mais l’an dernier j’ai fait la queue dès 7 h 30 pour inscrire mon fils au Conservatoire de danse… Cette année tout se fait par Internet ! YEEEES !

6/ Le collier de nouilles pour la Fête des mères : pas d’école, pas de collier de nouilles. Pas de bras pas de chocolat.

7/ Le blues de la fin de l’année : pas de fin d’année, pas de blues.

8/ Le conseil de classe du 3e trimestre : bah pas d’école, pas de conseils, pas de remontrances.

 

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

10 signes qui prouvent que tu es une super maman !

Toutes (enfin presque) les mamans sont formidables. En ces temps troublés, on a dû redoubler de patience, d’idées, de self control. Pourtant on doute de nous. C’est humain. On se demande si on fait bien, si on est de bonnes maîtresses d’école, si on fait manger des choses variées à nos enfants, si on ne s’énerve pas trop. Rassure-toi, voici 10 signes qui prouvent que t’es une super maman !

1/ Le soir, ce gros câlin que tu lui fais malgré la journée de merde, te fait du BIEN.

2/ Tu laves son linge 45 fois par jour… et tu es quasi en PLS quand il te manque une chaussette pour compléter la paire de ton petit dernier.

3/ Tu es même pas dégoûtée de lui essuyer son petit derrière quand il hurle « mamaaaaaan caca. »

4/ Tu es capable de dire lui dire oui même quand, objectivement, il faut lui dire non.

5/ Tu veux bien faire des chorégraphies Tik Tok alors que bon, t’as toujours été nulle en danse.

6/ Tu es capable de lire la même histoire 4 fois par jour pour lui faire plaisir.

7/ Tu as super envie de manger ce dernier biscuit qui te fait de l’œil, mais tu finis par le laisser à ton enfant.

8/ Tu peux passer des heures à lui enlever ces foutus poux qu’il a sur la tête. Et avec le sourire.

9/ Tu es capable de faire semblant d’être pote avec la mère de son amie d’école alors que tu la détestes.

10/ Tu n’es jamais saoulée de leur dire « je t’aime ».

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Le confinement-blues est-il le nouveau baby-blues ?

Neuf mois après le confinement dans le ventre de leur maman, les bébés sortent, la tête la première en général, vers un nouveau monde.

Je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement avec le confinement.

Enfermés, parfois difficilement, parfois avec bonheur, nous sommes presque sortis (enfin pas tous je sais). Et la violence, le bruit, le bordel, la fatigue nous prennent déjà la tête.

On ne va pas se mentir, on a tous un peu la peur au ventre de ce qui va nous arriver. On est ravis, mais un peu flippés. On avait les boules durant le confinement. Mais là on a le blues. La baby-confinement blues ?

Ce sentiment trouble de ne pas savoir si on doit se réjouir ou au contraire pleurer. Ce sentiment de vouloir aller de l’avant, d’avoir une nouvelle vie qui s’ouvre à nous. Et pourtant.

On a adoré passer du temps avec nos enfants (pas tout le temps haha), mais on va adorer avoir du temps libre… et pourtant ils vont nous manquer.

On va devoir, tel un nourrisson, faire attention aux postillons.

Et, telle une maman qui a un peu le blues, on va parfois regretter notre bulle. On va douter, on va rire, on va pleurer, on va se questionner, on va se demander si on fait bien ou mal, on va être pleins de bonne volonté mais sans pourtant y arriver. On va vouloir boire des verres et puis non.

Mais avec un peu de force, entourés de nos amis, de nos famille, on va y arriver!

 

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire