8 façons de chiper les chocolats de Pâques de ses enfants

Ok donc c’est Pâques, les cloches, la chasse aux oeufs blablabla.

Et vas- que je cache des oeufs dans le jardin, et vas-y qu’en tant que bon parent je dis « chaud ou froid ou trèèèèèès chaud » pour que l’enfant tu le trouves, et vas-y qu’il s’en met plein les doigts, qu’il va avoir une gastro et le foie ruiné.

Que les choses soient dites : y’en a marre de tout sacrifier pour nos gamins. Déjà à Noël ils se prennent les chocolats du calendrier de l’avent et tous les cadeaux alors mince, on va pas se faire avoir ce coup  ci !

Voici ma méthode en 8 points pour avoir plus de chocolats qu’eux à Pâques.

1/ Planquer les chocolats dans des endroits insolites afin que l’enfant ne puisse JAMAIS le trouver (le placard à PQ me semble être une bonne idée)

2/ Acheter uniquement des chocolats remplis d’alcool que, pas de chance, vous allez devoir manger.

3/ Ne pas fêter cette fichue fête dont on ne sait plus pourquoi elle est associée au chocolats.

4/ Faire croire aux enfants que les lapins ont tout mangé (bah quoi ? les enfants croient bien au Père Noël alors il peut croire que les lapins mangent les oeufs en chocolat, non ?)

5/ Faire croire que ce sont des vrais oeufs, même pas cuits, et pas des chocolats.

6/ Faire du chantage : « tu auras un oeuf en chocolat si tu manges des épinards jusque ta majorité. Sinon tu as le choix numéro 2, tu me les donnes et tu auras droit à des pâtes parfois. »

7/ Les obliger à vous donner les chocolats sous peine de les priver d’argent de poche (hahahahahahaahaha)

8/ Remplacer les oeufs en chocolat par des vrais oeufs, les voir saisir le paquet, observer l’oeuf se briser entre leurs doigts et le blanc se coller à leurs paumes. Et manger les vrais chocolats en douce le soir venu.

Allez MIAM !

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Comment survivre à une seule salle de bains (toilettes) dans une famille

Je suis celle qui pose les vraies questions, celles qui font avancer et bouger le monde.

« Pourquoi tous les membres de la famille veulent aller aux toilettes /se brosser les dents/prendre leur douche au même moment »

Je rajoute « surtout quand il n’y a qu’un seule salle de bains/toilette ».

C’est un fait , on a tous envie de faire pipi au même moment et souvent ça vire au drame. Pousse toi, laisse moi la place, dégage, je vais me faire dessus, j’ai plus envie que toi, j’étais avant, je vais faire par terre…j’ai fait par terre.

Ajoutez à cela un enfant en phase de propreté, une maman enceinte et vous obtenez une guerre civile devant les chiottes. (oui, oui c’est un sujet glamour;))

Idem pour la salle de bains. Le bain est un moment de calme, de volupté, de détente. Mouais….

Avec 2, 3, 4 gamins, le bain devient Guernica. Et que je t’arrose, et que « l’autre il prend toute la place », et que « machin a fait pipi dans le bain », et que « y a plus d’eau chaude ». Et que je te mets de l’eau partout. Et que je perds le savon, et que je me mouille les cheveux alors que bon c’était pas la peine.

Et puis évidemment au bout de 30 minutes, plus d’eau chaude.

Idem pour le lit des parents. Qu’il fasse 1m20 ou 1M90, toute la famille, chien inclus, vient se nicher dedans, s’entreposer les uns sur les autres comme un mille feuilles chèvre/tomates.

Idem pour la cuisine : on y est tous ensemble, tout le temps.

A croire qu’on s’aime hein ?!

A croire que les familles aiment se coller, se sentir, se toucher, se serrer. Et c’est bon !

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Ces petites choses qu’on oublie vite lorsqu’on est parents

Le temps file, file, file.

A peine nés, ils ont déjà 16 ans, des seins, de la berbe, un compte en banque, des envies d’ailleurs, du maquillage, des petites copines. Une vie quoi.

Le temps file, file, file. On oublie. Beaucoup de choses, beaucoup trop.

On oublie,

  • leur tête à leur naissance
  • leur premiers mots
  • leurs premiers pas
  • leurs premières nuits
  • leur premier « je t’aime »
  • leur premier NON
  • leur première rentrée à l’école
  • leur premier fou rire
  • leur première dent
  • leur premier Noël
  • leur première fois sans les roues arrières
  • leurs premiers chagrins d’amour
  • la première coup de cheveux
  • le premier meilleur ami
  • comme ils étaient minus
  • comme ils sentaient bons dans le cou
  • comme ils faisaient des cauchemars de dragons et de loups
  • comme ils se blottissaient contre nous lorsque l’orage grondait
  • leurs premières questions
  • leurs premières notes d’école
  • leurs premières glaces
  • leurs premiers zestes de citron sur la langue
  • leurs premiers bonbecs
  • leurs livres favoris
  • leurs jouets adorés
  • leurs larmes de tristesse
  • leur premier ciné
  • leur chanson préférée
  • la taille de leurs pieds à 12 mois
  • la taille de leurs mains à 5 mois
  • leurs premières lettres
  • leurs premiers caprices
  • leurs rebellions
  • leurs joies petites ou grandes
  • l’odeur de leurs cheveux le matin
  • leurs spectacles de fin d’année
  • leurs premiers petits mensonges
  • les « je t’aimerai toute la vie
  • leurs phrases rigolotes

Alors profitons d’eux, notons, photographions, filmons les.

Car le temps file, file, file.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 choses que les parents ne devraient jamais dire aux non parents

La semaine dernière je vous disais ce que les non-parents ne devraient jamais dire aux parents.

Cette semaine c’est l’inverse !

Il y a des choses à ne pas dire aux adultes qui n’ont pas d’enfants…pour le bien de tous.

1/ « Tu peux pas comprendre, tu n’as pas d’enfants ».

2/ « Tu n’es même pas capable de garder un mec./une nana alors bon élever des gosses hein… »

3/ « Oui enfin toi, tu fais ce que tu veux, pas d’enfants, pas d’horaires, pas de contraintes…de quoi tu te plains ? »

4/ « Les enfants donnent un sens à la vie. Sans enfants pas de sens, pas de vie. »

5/ « C’est terrible  de ne pas avoir envie de transmettre, de donner de soi…quel égoïsme ! »

6/  » Tu n’as aucune excuse pour avoir pris du poids. Moi j’ai eu 7 enfants mais toi… »

7/ « Mais quand vas-tu comprendre que je n’ai pas les mêmes priorités que toi ? »

8/  » Tu devrais prendre un chat pour te faire la main… »

9/ « Tu sais l’heure tourne, un jour tu te réveilleras, tu voudras des enfants et hop il sera trop tard pour toi…. »

10/ « Tu veux pas venir diner samedi soir ? On pourra regarder The Voice avec les enfants ? c’est mieux que d’aller en boite non? »

 

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 choses que les nons-parents ne devraient jamais dire aux parents

Chacun fait les choix qu’il veut, chacun fait avec les possibilités qu’il a.

Il y a des gens qui veulent des enfants mais qui n’y arrivent pas, d’autres qui n’en veulent pas et puis hop ça leur tombe dessus, il des gens qui ne veulent pas d’enfants parce que c’est pas leur truc.

Mais il n’y a rien de plus énervant que ceux qui donnent des conseils d’éducation lorsqu’ils n’ont pas d’enfants, de même qu’il n’y a rien de pire que des parents qui disent à des non-parents « tu peux pas comprendre, tu n’as pas d’enfants ».

Florilège des phrases énervantes que les nons-parents disent aux parents.

1/ Beurk mais jamais je ne voudrais de gamins ! Ca pue, ça fait du bruit, ça râle, ça sert à rien, ça t’emprisonnes et puis…c’est moche ! Euh sympa, les miens sont gentils, sentent bon, me font grandir et sont beaux comme des Dieux.

2/ Comment ça tu n’as pas été au cinéma/théâtre/lu un livre depuis 4 ans ? Bah oui quoi, j’ai des gosses, je bosse, je fais des machines, je dors pas la nuit, je m’écroule à 21H30 le soir. Bref j’ai des gamins.

3/ Tu ne m’appelles plus. Je n’ai pas le temps. Ton horaire c’est 19H et moi à 19h je donne à manger, je mets au bain, je couche, je biberonne.

4/ Tu as changé. Oui je devenue mère, ça change une femme mais je suis la m^me aussi au fond et je te demande de ne pas m’ignorer.

5/ On fait un brunch dimanche mais c’est sans enfants. Ah c’est cool, je fais quoi de mes 3 gamins, je les vends ? Dimanche c’est un peu le jour où on est en famille.

6/ On pense à avoir un bébé mais pour être sûrs on prend un chien d’abord, pour voir. Ah sympa mais enfin bon c’est PAS PAREIL.

7/Ca doit être génial d’avoir des journées avec les enfants, à dormir, à rien faire, à glander. Euh en fait non, on ne glande jamais avec les enfants, ils ne nous le permettent point !

8/ Essaie d’être à l’heure pur une fois. Oui OK si mon dernier n’a pas planqué ma chaussure dans le panier du chien.

9/ Mais pourquoi vous avez encore fait un autre enfant, ça vous suffisait pas 3 ! Bah non.

10/ C’est tout de même inconscient de faire de mômes dans ce monde pourri. Mmmm. Ou pas.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 moment où j’ai (un peu la) honte en tant que maman !

Etre une maman c’est pas de tout repos ! Parfois ils me font rire, pleurer et parfois flipper aussi. Et parfois je suis juste mal à l’aise.

1/ Quand ils me demandent à la sortie de l’école « quoi maman, tu as encore bu une coupe de champagne ?! Nan mais ça va pas ? Tu es alcoolique ou quoi ? »

2/ Quand ils me disent qu’à mon âge, je ne devrais plus porter des jupes aussi courtes.(au genou quoi…) et que je suis un peu périmée.

3/ Quand je ne suis pas capable de faire un devoir niveau CE1.Honte absolue.

4/ Quand ils me disent que de « mon temps tout était différent ». Bah oui dans les années 234 (avant JC)

5/ Quand ils hurlent au milieu de la rue et se roulent par terre comme des chiens rageux en disant « maman tu es siiiiiiii méchante ».

6/ Quand ils annoncent à qui veut bien l’entendre que je ne sais pas du tout cuisiner et que c’est meilleur à la cantine.

7/ Quand ils refusent de me faire un câlin devant l’école « parce que c’est la honte ». Prends toi ça dans la gueule.

8/ Quand ils me disent droit dans les yeux le matin que je sens mauvais de la bouche…

9/ Quand dans la rue ils disent bien fort en pointant du doigt « oh la dame là, elle ressemble à une sorcière, elle est pas belle. »

10/ Quand ils me demandent avec un air sincère quand je compte me mettre au régime.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 points communs entre se faire des amies « mamans » et draguer un mec

J’ai mis longtemps avant que des mamans de l’école ou de la crèche deviennent des copines voire des amies. On se tournait autour sans jamais se parler. Et puis badabam c’est arrivé, on est est devenues proches. Je me dis que ça ressemble bien à un tour de rague, non ?

1/ On la remarque de loin la maman qui nous plait : on baisse le regard la première fois, on se sourit en coin, on dit vite fait un « bjour » étouffé.

2/ On essaie de trouver un prétexte pour l’aborder : « c’est idiot, vous avez oublié d’enlever les surchaussons de la crèche ! » . Oui c’est idiot.

3/ On met 10 bonnes minutes avant de lui envoyer le premier SMS. On l’écrit, on le refait, on se demande quel ton adopter.

4/ On hésite : on se tutoie ou on se vouvoie ?

5/ On saute de joie littéralement lorsqu’elle nous propose un premier café…

6/ On se demande si on a bien fait d’accepter ce premier café. Après tout : et si elle était folle ? Genre psychopathe.

7/ On essaie de se trouver des points communs. Le sport ? Oh mais j’adooooooore le sport. Banal. Les enfants ? Oh mais j’adooooooore les enfants. sans blague.

8/  On a peur de la ramener à la maison. Et si notre mari ne l’aimait pas et le prenait mal ?

9/ On trouve parfois que tout va trop vite. C’était vraiment nécessaire de partir en vacances ensemble avec les enfants après seulement 2 mois de relation ?

10/ Quand d’un coup tout semble évident : on était faites l’une pour l’autre ! Comment diable n’avait on jamais osé se parler toutes ces années devant l’école ! Quel temps de perdu !

Je vous l’ai dit « amie-maman » c’est le nouvel amant des années 2020 ! 😉

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 petites joies de parents

La vie de parent est souvent faite de petits, tout petits bonheurs…

1/ Quand bébé fait sa première vraie nuit.

2/ Quand bébé accepte de prendre un biberon après 3 semaines de refus et de 567 tentatives de sevrage.

3/ Quand grand bébé fait sur le pot pour la 1ère fois.

4/ Quand bébé dit « maman » ou « papa » ou encore « je t’aime » pour la première fois.

5/ Quand bébé a son premier fou rire.

6/ Quand l’enfant perd sa 1ère dent.

7/ Quand l’enfant arrive à faire du vélo à 2 roues.

8/ Quand l’enfant parvient à lire son premier livre tout seul.

9/ Quand les frères et soeurs se font des câlins et se disent qu’ils s’aiment.

10/ Quand l’enfant dit qu’il est heureux.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Non, non, non on ne connait pas le sexe de l’enfant (puisqu’on vous le dit !)

Dans 2 mois environ nous aurons le bonheur d’accueillir un 4ème enfant.

Dans les 3 questions qu’on me pose immédiatement lorsqu’on voit mon (gros) ventre, il y a :

 » c’est pour quand ?  »

 » c’est une fille ou un garçon ?  »

« c’est le dernier  ? « .

Arrêtons nous sur la 2ème question. Les gens veulent savoir et c’est tout naturel si on va avoir un 3ème garçon ou une 2ème fille. En fait je crois que les gens sont vraiment curieux de le savoir (une deuxième option consisterait à dire qu’ils ne savent pas quoi me demander mais on va encore dire que je suis mesquine).

Il se trouve que mon mari et moi…nous ne voulons pas savoir. Nous avons toujours aimé avoir la surprise et jusqu’ici, fille ou garçon, nous les avons aimés à la folie.

La tête des gens quand je leur répond « on ne veut pas savoir » est souvent drôle. Je sens la déception sur leur visage, la frustration dans leurs yeux et même un peu de tristesse.

Je sens aussi que quelque fois on ne croit pas « allez dites le nous que vous savez ! » ou « vous le savez mais vous voulez as nous le dire , c’est ça ? ».

Bah non.

S’en suit un « mais …pourquoi ne voulez-vous pas savoir ? »

Je répond que à vrai dire, ça m’est égal, fille ou garçon, du moment que tout va bien, on sera heureux.

« Mais comment allez vous faire ? les prénoms ? La chambre ? les fringues ? » me demande t-on. A moi alors de « rassurer » mon interlocuteur comme si on parlait d’un sujet grave.

On va choisir 2 prénoms. On mettra une guirlande bleue, verte, rose ou même rouge (soyons fous) lorsque bébé rendra possession de sa chambre et on lui prendra des fringues blanches, grises, jaunes, beiges…jusqu’à ce qu’une mamie ou une amie aille lui shopper du rose ou du bleu au 2ème jour de sa vie.(et puis si on décide de ne pas lui mettre du bleu ou du rose, bébé s’en remettra).

Tête défaite de l’autre. « Oui mais pour se projeter tout ça, comment vous faites ? Et puis pour les grands ce doit hyper frustrant, non ? ».

Bon alors…curieusement je me projette avec un 4ème enfant, fille ou mec ce sera pareil. Curieusement (bis), nos enfants sont bien moins curieux que nous autres adultes. Ils se réjouissent de ne pas savoir, de laisser leur imagination travailler, de rêver, de fantasmer, de penser à des prénoms, de préparer des dessins, de dire qu’ils va y avoir un bébé et que peu importe le sexe de celui-ci.

Et puis rien n’égalera la magie du moment où bébé (dont on sait déjà beaucoup de choses avant sa naissance) vient au monde et où le médecin/sage femme nous révèle son sexe. Là, je peux vous jurer que rien ne nous fait regretter notre décision.

N’en déplaise aux curieux.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 indices qui annoncent qu’une femme va bientôt accoucher

Une femme enceinte finit par accoucher en général autour de 9 mois de grossesse (note cette phrase pleine de bon sens. Oui j’ai fait médecine quoi.).

OK mais comment a t-on le feeling que « tonight ‘s going to be the good night « ?

10 indices.

1/ Elle commence à faire le ménage, les carreaux et la poussière  avec sa langue.

2/ Elle est excitée comme une puce ou au contraire perd totalement la mémoire et le sens des réalités.

3/ Elle perd les eaux (bon là c’est donc évident).

4/ Elle a des contractions douloureuses (évidence N°2)

5/ Elle appelle l’hôpital toutes les 12 minutes en hurlant qu’elle va débarquer.

6/ Elle a très chaud.

7/ Elle fait et refait et redéfait et refait sa valise de maternité.

8/ Elle décide de changer le prénom choisi pour bébé. Au dernier moment. Ouais.

9/ Elle a envie de taper fort son mec qui l’énèrve.

10/ Elle le sent : c’est maintenant.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire