Les 15 phrases que mes enfants ne diront JAMAIS

Non, non, aussi surprenants soient-ils, ils ne diront jamais ça.

1/ Je vais changer ma couche tout seul.

2/ Je préfère manger des brocolis que des pâtes ce soir.

3/ Je vais me coucher et lire un peu, la télé très peu pour moi.

4/ J’ai assez mangé, j’aime mieux ne pas prendre cette mousse au chocolat qui m’attend au frigo.

5/ Je vais aller me coucher, il est 19h30, il est temps.

6/ Demain c’est dimanche et il y a pas école. Et moi ça m’ennuie car j’aime trop ça l’école.

7/ Papa, maman, ne vous fatiguez pas, je vais vous préparer à dîner ce soir.

8/ J’aime pas les bonbons.

9/ Vraiment super ce looooong trajet en voiture ! Ça va nous permettre de discuter.

10/ Ne me dis pas qu’il n’y a plus de navets au frigo ! Je vais quand même pas manger des frites ! Et puis quoi encore ? De la glace au chocolat tant qu’on y est !

11/ Avec mes frères et soeurs nous nous sommes mis d’accord en bonne intelligence pour choisir le livre du soir que tu vas nous raconter.

12/ Attends j’y crois pas, la maîtresse ne nous a pas donné de travail ce soir. Comment veut-elle que je progresse ?!

13/ Je me suis lavé les dents, j’ai appris ma poésie, j’ai préparé mon cartable et je suis prêt à aller me coucher.

14/ Mon premier geste quand je rentre de promenade ? Me laver les mains pour faire barrage aux microbes !

15/ J’ai rangé ma chambre

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

J’ai tenté : ne pas me réveiller au dernier moment le matin

Dans ma vie actuelle, je me lève à 7h45 les jours d’école, puis je réveille mes deux grands, je les sors de la moiteur de l’oreiller, le filet de bave bien présent, l’œil tout collé. Je réveille ensuite le 3ème, hop avec diretement sa tasse replie de chocolat chaud dans le lit. Puis je le transporte aux toilettes, habillage, chaussures, brssage de dents. Ensuite je prends bébé, je lui colle un biberon, je file à manger au chien.

Et là c’est speed : debout/on s’habille/il est 7h55/on va être en retard/oui j’y vais en pyjama/as-tu rangé ton cartable/tu veux un chocolat chaud/oublie pas tes chaussettes/non pas de robe en hiver/ta botte droite est à ton pied gauche/dépêche toi/on y va/on est à la bourre !

Les cheveux non coiffés, on part. Et on réalise rapidement que l’on a oublié un goûter, un cahier, un manteau. Bref c’est la loose.

Du coup j’ai tenté de faire la mère parfaite de me lever 2 heures avant leur réveil. Pour préparer la table du petit dej, leurs vêtements, me saper correctement, être zen.

J’avoue que prendre le temps de presser un jus d’orange frais, de tartiner le pain avec amour, de me mettre du mascara, de m’habiller dignement, de vérifier que le goûter et les affaires de piscine sont prêtes, de me boire un thé, de réveiller les petits avec tendresse et douceur, c’est chouette !

Mais j’avoue aussi qu’au bout de 3 jours, le réveil à 6h30 ça m’a …comment dire….saoulée !

Oui j’aime qu’on se presse, j’aime qu’on se mette une pression, j’aime être débordée. Et laisser mes loupiots dormir un peu plus.

Et toc. Bisous

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 bonnes raisons de ne pas envier Kate Middleton

En ce moment, c’est Kate par-ci, Kate par-là, Kate super maman, Kate la fille formidable…

Oui mais.

Oui mais en fait c’est tellement plus chouette de NE PAS être Kate Middleton.

La preuve.

1/ On peut accoucher tranquillement sans paparazzis devant la clinique.

2/ On n’est pas obligée de se faire un brushing à J+1 de son accouchement et de faire des sourires pour le monde entier.

3/ On peut allaiter/donner le biberon au coin d’un platane sans que personne ne vienne nous déranger.

4/ On n’a pas peur que notre enfant soit la cible des jaloux, des fous, des photographes, de la presse, du monde entier.

5/ On peut avoir un truc vert coincé entre les dents et ne pas craindre d’être la risée du monde.

6/ On peut pousser une poussette et faire du shopping avec son bébé/enfant en jogging.

7/ On ne devra jamais voir notre enfant communément traité de #royalbaby et voir sa vie lui échapper sur les réseaux sociaux.

8/ Jamais notre accouchement ne sera relaté minute par minute.

9/ On n’a pas été forcée de prendre le même gynéco que la reine mère !

10/ On est libre d’être une maman comme les autres.

 

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Ce que maman dit versus ce que l’enfant entend

Il est maintenant établi que les enfants ne sont pas comme nous (une étude belge de l’an 1345 le prouve).

D’abord ils sont plus petits et puis ensuite ils ne comprennent pas tout. Parfois je dis un truc et eux ils comprennent autre chose.

1/ Quand je dis « range ta chambre », ils comprennent « va foutre ENCORE plus le bordel »

2/ Quand je dis « vite habille-toi », ils comprennent « répands tes fringues un peu partout dans la maison et reste à poil des heures durant ».

3/ Quand je dis « allez brossage de dents », ils comprennent « allez vite mange des bonbons ».

4/ Quand je dis « hop c’est l’heure des devoirs », ils comprennent « hop c’est l’heure de jouer »

5/ Quand je dis « on éteint la télé tout de suite ! », ils comprennent « on zappe ».

6/ Quand je dis « allez vite on met ses chaussures on va être en retard », ils comprennent « on a le temps, relax, take it easyyyyy »

7/ Quand je dis « allez au lit », ils comprennent « On va demander un verre d’eau, on va lire une histoire, on va poser des questions ».

8/ Quand je dis « arrêtez de vous disputer », ils comprennent « arrachez-vous les cheveux encore plus fort ».

9/Quand je dis « bon laisse-moi 3 minutes, je parle au téléphone », ils comprennent « colle-moi et parle-moi en même temps ».

10/ Quand je dis « va mettre ça à la poubelle », ils comprennent « maman est une poubelle, je vais lui donner mes détritus ».

 

 

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 choses que je veux que mes fils sachent

Avoir des fils, pour une maman c’est très différent d’avoir des filles. Je le sais, j’ai les deux en magasin.

3 fils, une fille.

Voilà 10 choses que je veux que mes garçons sachent. Pour le futur, pour leur vie, pour l’avenir.

1/ Respecte toujours les autres, en particulier les filles.

2/ La taille n’a aucune importance. Je te le jure. Je te le JURE.

3/ La gentillesse est une qualité, alors sois gentil. Bienveillant et gentil.

4/ Ne bois pas comme un bourrin. Bah parce que.

5/ Téléphone tous les jours à ta mère. TOUS LES JOURS.

6/ Ne conduis pas comme un bourrin.

7/ Fiche-toi de ce que pensent les autres. On s’en fiche des autres.

8/ Si tu as envie de pleurer, pleure. Un homme qui pleure, ça n’a RIEN de honteux. RIEN.

9/ Fais de ta vie un moment unique.

10/ Evite de gratter tes coucougnettes en public. Pas chic.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

10 grandes étapes dans la vie sexuelle des parents

Un homme, une femme. Bientôt un homme amoureux, une femme amoureuse. Puis un papa et une maman. 10 moments phares de cette vie sexuelle.

1/La rencontre : sur un site de rencontre, à une fête de fin d’année un peu bourrés, sur les bancs de la fac, dans le métro, à un dîner arrangé.

2/ La première fois ensemble : dingue, grandiose. Il y a eu des « AHHHHHHH », des « MMMMMM », des « ENCOOOOOORE ».

3/ La deuxième fois. Dingue, grandiose. Il y a eu encore plus de « AHHHHHH », de « MMMMMMMM », de « ENCOOOOOOORE ».

4/ Le premier « je t’aime ». En plein coït. Magique.

5/ La 25ème fois.  Il y eut tant de bruits que les voisins durent menacer d’appeler les flics.

6/ La fois où on fait l’amour pour faire un enfant. Emouvant, intense, sublime.

7/ La fois où l’on vient d’annoncer à l’autre qu’on est enceinte. Totalement fort, excitant, jouissif, drôle.

8/ La fois où on a un ventre de 9 mois de grossesse. En cuillère. Compliqué. Pas pratique. Pas fou-fou.

9/ La fois où on a accouché 6 semaines avant. Inconfortable, mou, sans conviction.

10/ Les fois où tes mômes sont dans ton lit à 5h du mat pour un cauchemar, où ils t’appellent pour une envie pressante, où ils hurlent ton nom à la mort. Bah y’a pas de sexe.

Note pour plus tard : prendre des réserves de sexe avant les gosses parce qu’après ce sera, comment dire, plus complEXE.

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Un parent sur trois aurait un enfant préféré !

 

Une enquête menée auprès de 2 200 parents anglais nous annonçait il y a quelques années que 34% des mères et 28% des pères avaient un enfant préféré parmi les leurs. Je suis retombée dessus récemment.

Les réponses des sondés ont « choqué » la rédaction du magazine qui a réalisé ce sondage, rapportait Tamsin Kelly, chef de la publication. « Si nos enfants ont des besoins d’attention différents à des moments différents, ils devraient grandir en sachant qu’ils sont tous autant aimés pour leur personnalité et leurs talents et ne pas avoir à se mesurer avec un frère préféré », a-t-elle commenté.

L’éternelle question de savoir si l’amour se multiplie ou se divise au fil des enfants est donc à nouveau soulevée. C’est très politiquement incorrect évidemment d’oser demander cela à des parents et encore plus de le penser. Y a-t-il un chouchou dans les familles, peut-on et a-t-on le droit d’avoir plus d’amour pour l’un ? Quelles sont les raisons qui poussent une maman ou un papa à avoir plus d’amour, de tendresse pour l’un ?

Quand les enfants grandissent, ne se balancent-ils pas souvent « toute façon c’est toujours toi que maman a aimé le plus ? » ou « Tu as toujours été le chouchou ». Cela reviendrait-il à dire que c’est vrai ? Ou simplement que le ressenti existe ?

Perso, et sans langue de bois, j’aime autant mes 4 enfants mais de façon différente. L’un a plus besoin d’attention, l’autre de confiance en lui, l’un a plus besoin de câlins, l’autre d’échanges, l’un est plus comme ci, l’autre est plus comme ça. Mais l’amour que je leur voue est immense et égal. Peut-être qu’à l’âge adulte j’aurai plus d’affinités avec l’un ou l’autre. Est-ce mal ? Est-ce anormal ? Est-il question d’amour à ce moment-là ?

Qu’en dites-vous ?

PS : La bonne nouvelle de ce sondage c’est que 92% des parents estiment qu’avoir des enfants «valait la peine». Les 8% qui disent le contraire n’ont donc aucun enfant préféré. Au moins ça, on en est sûr.

PPS : en vrai de vrai mon préféré c’est le chien 🙂

 

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

A cette dame qui me dit que je n’ai pas d’autorité avec mes enfants

Une histoire banale : je suis chez le marchand de légumes il y a quelques jours avec 3 de mes enfants et mon chien tout neuf de 2 mois et demi.

Mon fils de 4 ans touche un fruit (je ne sais plus lequel) et me demande ce que c’est.

Il en touche un autre.

Je lui dis de ne pas toucher les fruits car les gens vont les acheter, que ce n’est pas propre et tout et tout. Mais il a 4 ans, alors il remet ses petits doigts boudinés sur une orange.

Là, une dame plutôt âgée, inconnue de moi, s’approche de lui et d’une voix forte et violente lui dit « oh tu vas écouter, espèce de malpoli «. Je me retourne, je la toise, le petit a les larmes aux yeux, le marchand de légumes est interloqué, le chien aboie, la caravane passe.

Je lui dis de ma voix discrète « merci, mais il a une mère ». Et la dame ne se démonte pas et me répond  « une mère sans autorité, ce n’est pas une mère ». Je m’étrangle, j’ai la gorge nouée, les larmes aux yeux (oui je suis sensible). Le marchand de légumes que je connais bien, intervient « mais enfin c’est pas grave, il a 4 ans madame, laissez faire sa mère ».

L’autre, la méchante dame, souffle, se racle la gorge, lève les yeux au ciel, tourne les talons et part.

Sans ses pommes et ses poires.

Alors voilà : comme d’habitude les gens se mêlent de ce qui ne les regarde pas, sauf quand c’est vraiment important. Et là, ce n’était pas important.

Comme dirait mon fils « elle doit être malheureuse parce qu’elle est méchante ». Na !

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Journée des femmes : non, je ne veux pas une réduction sur un paquet de couches ce jour-là.

Salut les gens

Aujourd’hui donc, 8 mars, c’est la Journée des femmes. Ou plus exactement la Journée internationale des droits des femmes, une journée internationale mettant en avant la lutte pour les droits des femmes.

Je pense qu’il est évident pour les esprits qu’on parle donc ici de droits, de lutte ? De droits à être reconnues en tant qu’être humain, à recevoir des droits identiques à ceux des hommes, à ne plus recevoir de coups dans la tronche parce que bon « elle l’a cherché », à ne plus se laisser toucher ou violer parce que « bon elle l’a cherché », à recevoir des salaires équivalents à ceux de nos amis les hommes. Enfin bref, toutes ces choses quoi.

Mais ceci n’est pas clair pour tout le monde.

Ainsi donc un site dont je tairai le nom, m’a envoyé un message que je reproduis ici « Chère Madame, à l’occasion de la Journée de la femme, nous sommes heureux de vous offrir
– 20 % sur votre commande de couches pour votre bébé ».

Hum !

Hum ! Hum !

Alors, d’abord, ce n’est pas la Journée de LA femme, mais bien celles DES femmes. Ça, à la limite, ça passe. Mais enfin quoi… -20% sur ma commande de couches (merci de préciser que ce sont les couches de mon bébé, pas les miennes !) parce que je suis une femme, que c’est ma journée. Franchement ? Sérieusement ?

Donc on me fait cette faveur-là de me faire économiser 2 euros pour fêter ma condition de femme, de maman ?!  Non mais.

Alors voilà, cher site : je ne veux pas de tes 2 euros, je ne veux pas de tes couches et je les commanderai ailleurs dorénavant.

Je veux un monde où être une femme ne me pose pas en victime. Je veux un monde où ma fille va pouvoir grandir sans passer dans le bureau du patron lui montrer ses seins pour avoir le poste, je veux un monde où je peux mettre une minijupe sans me faire traiter de salope, je veux un monde où on reçoit les mêmes salaires que les hommes pour un travail égal, je veux un monde où il y a autant de mamans que de papas à la sortie de la piscine, je veux un monde où on ne mutile pas les fillettes, je veux un monde où les filles comme les garçons apprennent à lire et à écrire, je veux un monde où on ne trouve pas ça normal de se faire violer parce que bon, on est actrice et que « c’est le prix à payer », je veux un monde où la femme n’est pas une potiche.

Alors, ton paquet de couches, ton parfum à prix réduit, tes sous-vêtements à moitié prix… tu te les gardes !

Soyons fortes, unies et solidaires !

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire

Vive les grands-mères !

Fête des Grands-mères oblige, j’en profite pour rendre hommage à toutes les mamies.

Les jeunes, les moins jeunes, les célibataires, les divorcées, les mariées depuis 50 ans.

Celles qui font des gâteaux au chocolat, celles qui font le meilleur poulet du monde, celles qui savent cuire le riz comme il faut, celles qui font des compotes dingues.

Celles qui sont drôles, celles qui sont originales, celles qui rient, celles qui s’amusent.

Celles qui sont sévères, celles qui sont strictes mais justes, celles qui ont des principes anciens.

Celles qui ont des surnoms géniaux, celles qui donnent des surnoms géniaux à leurs petits-enfants.

Celles qui sont disponibles le mercredi, le samedi soir ou le dimanche.

Celles qui racontent comment c’était à leur époque, celles qui disent que c’était mieux avant.

Celles qui font des câlins, celles qui font des bisous magiques, celles qui grattent le dos.

Celles qui partent en vacances avec leurs petits-enfants, celles qui les gâtent à Noël, celles qui font des anniversaires de dingues.

Celles qu’on voit beaucoup, celles qu’on voit une fois par semaine, celles qu’on voit une fois par an, celles qu’on ne voit plus.

Celles qui sont sur Terre ou dans le ciel. Et surtout dans notre cœur.

Vive les mamies !

 

Publié dans Humeurs | Laisser un commentaire