Les 10 commandements de la bonne mère

Décider de devenir maman de nos jours s’avère plus compliqué que de devenir Président. Quand tu es Président, tu es admiré et aidé, tu rencontres les grands de ce monde, les gens te serrent la main, un gentil monsieur t’écrit tes discours, une gentille dame te coache pour que tu deviennes sportif et souriant, tu te déplaces en voiture privée, tu n’as pas de loyer à payer, une équipe ramasse tes miettes et tes bourdes. Bref, président c’est cool.

Tandis que maman… c’est dur. Mais ne t’en fais pas, tu vas y arriver et  tu pourrais bien obtenir les bisous de tes enfants en fin de compte.

Pour être une bonne mère :

I/ Il faut sourire. Toujours. Ton grand te balance que tu as des grosses fesses, et ton petit te balance sa purée à la carotte en plein sur le top Zara en soie blanc que tu viens d’acheter : reste zen et souris.

II/ Il faut avoir des solutions à tout. Une couche à changer au milieu d’un grand magasin la veille de Noël ? Pas de problème, tu connais la technique de « jefaissemblantdefairedescâlinsàmonbébéalorsquejeluichangelacouchequipuel’airderien». Une baby-sitter qui te plante 5 minutes avant l’heure dite ? Pas de problème, tu as mille solutions en stock.

III/ Etre prévoyante. 154 bouteilles de lait en permanence dans ta cuisine. Si elle est trop petite, t’inquiète pas, une bouteille de lait ça fait toujours un beau presse livre.

IV/ Ne pas s’énerver. Jamais. Si tu as envie de crier après ton gamin qui vient de dessiner des cœurs en forme de rond sur les murs de ton salon, rappelle-toi qu’il y a des gens qui n’en ont pas. De cœur, pas de salon.

V/ Déléguer. Si tu n’as pas de mâle dans un périmètre proche, trouve une amie (ou une ennemie, on fait ce qu’on peut) et donne-lui ton enfant de force. Si elle refuse, menace-la.

VI/ S’accorder du temps pour soi. Tu me diras que c’est facile de dire ça, et que toi ton premier geste du matin n’est pas de boire un jus de citron dans une position yoga-zen (contrairement à Angelina Jolie), mais bien de faire les biberons de tes enfants à la chaîne. Essaie un matin de ne pas te lever. Les enfants se débrouilleront bien tous seuls. Au pire ça finira en pugilat.

VII/ Accepter de changer d’avis. Avant d’avoir des enfants, tu les rêvais polis et intelligents. Ils seront un peu moins polis et intelligents que prévu, mais bon quoi, y’a que les idiots qui changent pas d’avis. Et puis franchement, à quoi ça sert d’être poli ?

VIII/ Accepte l’échec. Ton bébé ne fait pas ses nuits à 14 ans ? Pas grave. Il ne sait pas lire à 9 ans ? Pas grave. Il ne mange que des pâtes et du riz ? Pas grave.

IX/ Apprends par cœur les mots clés suivants (ils te seront utiles) : Dora,  Trotro, « Si tu perds t’auras un gage alors dégage », Hello Kitty, Ipad, Iphone, doudou, toupies Beyblade.

X/ Ne regarde jamais ce que font les autres mères. Tu ne sais pas  « pour de vrai » ce qui se passe chez elles. Pars du principe qu’elles mentent et que chez toi, c’est mieux.

Pour tout le reste il y a Mastercard !

 

Ce contenu a été publié dans Humeurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *